vendredi 22 mars 2013

Opération séduction des Témoins de Jéhovah

Le mouvement religieux, pré-millénariste et controversé commémorera, mardi, la mort du Christ. Des invitations ont été envoyées aux Saintais.
Les témoins de Jéhovah invitent les Saintais à la commémoration de la mort de Jésus. Une démarche diversement appréciée. 
  Le prospectus distribué
Margarita Sola, adjointe au maire déléguée à la vie associative, affirme qu’elle n’a pas eu le choix. La Ville a accepté de louer le théâtre Geoffroy-Martel, « contrainte et forcée pour être dans les clous de la loi », mardi prochain, à 19 h 30, aux Témoins de Jéhovah de la congrégation de Saintes. Ces derniers entendent célébrer ce qu’ils appellent le Mémorial, « l’événement religieux le plus important de l’année » pour eux.

« C’est la commémoration de la mort de Jésus », précise Pierre Chataigner, l’un des membres de la congrégation qui espère plusieurs centaines de personnes. Il insiste d’ailleurs sur l’ouverture de cette commémoration à tous les Saintais.

Parce que le prosélytisme est une seconde nature pour ce mouvement qui revendique plus de 7,78 millions de membres actifs dans le monde. Il n’est pas rare d’avoir affaire à des « sympathisants » qui viennent frapper à votre porte pour tenter de vous convaincre de les suivre dans leur foi. Une foi « chrétienne » qui se veut être « la vraie, l’originelle », basée sur les écrits de la bible qu’ils considèrent comme la parole de Dieu.
Les Témoins de Jéhovah croient à l’intervention imminente de celui-ci dans les affaires humaines. Selon leur doctrine, Jéhovah est le nom personnel de Dieu. Ils sont aussi restaurationnistes, c’est-à-dire qu’ils croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire.

Une invitation aux Saintais

Régulièrement accusés d’être une secte par des associations, surveillés par la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), les Témoins de Jéhovah sont l’objet de controverses autour de leur refus des transfusions sanguines, même lorsqu’un pronostic vital est engagé, de leur mode de vie que leurs détracteurs qualifient d’isolement social ou encore dans la gestion de leurs ressources financières provenant de dons.

On comprend pourquoi Margarita Sola a reçu cette demande de location de salle avec circonspection. Selon elle, l’entretien qu’elle a eu avec les représentants de la congrégation a été plutôt tendu. « J’ai dit ce que j’avais à leur dire sans mâcher mes mots, assure-t-elle. Mais ils sont organisés sous la forme d’une association. Nous sommes face à une obligation légale de leur louer le théâtre Geoffroy-Martel. »

Les Témoins de Jéhovah ont cependant oublié de dire à l’adjointe au maire qu’ils allaient en plus inviter les Saintais à se joindre à eux. « Lorsque j’ai reçu une invitation dans ma boîte aux lettres, j’ai fait un bond », raconte Margarita Sola.

Du côté des Témoins de Jéhovah, on réfute bien sûr toutes les accusations de dérive sectaire. « J’invite les gens à venir voir par eux-mêmes », glisse Pierre Chataigner qui rejette l’accusation d’isolement social. « Aujourd’hui, beaucoup de gens ont un membre de leur famille, un voisin ou une connaissance qui est Témoin de Jéhovah. Nous avons une vie sociale, un travail. Toutes nos réunions sont publiques. Nous n’avons rien à cacher. »

Une salle trop petit

Quant au financement du mouvement, il n’y a, selon ses membres, aucun problème. « Notre église vit de dons, mais sur la base du volontariat. Toute notre comptabilité est présentée à la sous-préfecture, nos statuts aussi », prévient Yves Magnier, un autre « sympathisant ». Chez les Témoins de Jéhovah, il n’existe pas de hiérarchie. Ceux qui ont un peu plus d’expérience peuvent juste devenir Ministres religieux.
C’est parce que sa Salle du Royaume située au 3 rue Clair Logis, lieu de culte habituel, est trop petite que la congrégation de Saintes a pensé au théâtre Geoffroy-Martel. « Nous sommes chaque année plus nombreux », assure Pierre Chataigner. Un engouement qu’il explique en partie par l’espérance suscitée.
« Le message biblique est une bonne nouvelle. Il y a de l’espoir pour l’avenir », certifie Yves Magnier. Selon les Témoins de Jéhovah, « l’intervention imminente de Dieu dans les affaires humaines va déboucher sur l’établissement du Royaume de Dieu sur terre, seule solution aux maux de l’Humanité. »

L’invitation qui fait tousser l’élue

Communiqué destiné à la presse et distribution d’invitations dans les boîtes aux lettres de Saintais. Les Témoins de Jéhovah n’ont reculé devant rien pour rassembler le plus de monde possible, mardi prochain au théâtre Geoffroy-Martel. Un procédé que n’apprécie guère Margarita Sola, adjointe au maire en charge des associations.
« J’ai reçu un prospectus dans ma boîte aux lettres. Ce n’était pas prévu lorsqu’on s’est rencontré avec les gens de la congrégation de Saintes », explique-t-elle.

Une distribution ciblée ? 

D’autres élus, eux, n’en ont pas été destinataires. La distribution n’a donc, semble-t-il, pas été faite à grande échelle. Le prospectus invite à entendre les réponses de la bible à différentes questions sur Jésus en donnant la date et le lieu du rendez-vous.
« L’anniversaire de la mort de Jésus tombe le 26 mars après le coucher du soleil. Les Témoins de Jéhovah vous invitent à vous joindre à eux ce soir-là, afin de considérer pourquoi Jésus et son sacrifice sont si importants », est-il notamment noté dans le document.

Par Stéphane Durand

Source : Sud Ouest, vendredi 22 mars 2013
http://www.sudouest.fr/2013/03/22/operation-seduction-des-temoins-de-jehovah-1001774-813.php

Mots-clefs: Témoins de Jehovah