lundi 8 avril 2013

Polémique. À la fac de médecine d'Angers, la conférence controversée est annulée !

La conférence sur « l’enfant victime d’agressions sexuelles », initialement programmée ce lundi 8 avril 2013, à la faculté de médecine, est annulée.

« Nous ne souhaitons pas jeter de l’huile sur le feu. Ne pas alimenter la polémique », insiste Isabelle Richard, le doyen de la Faculté de médecine.

A l’origine de la polémique, l’organisation par l’association Arsinoé d’une conférence payante à destination des professionnels de l’enfance. Lionel Gaugain, président du Cippad (Centre d’information et de prévention sur les psychothérapies abusives et déviantes) dénonce ce genre de conférence, qui, selon lui, met en valeur des pratiques « qui s’apparentent à celles de la mouvance ésotérique, notamment celle du rebirth, qui peut donner lieu à de faux souvenirs induits, pouvant entraîner des fausses déclarations d’abus sexuels chez les patients ».

Devant la controverse suscitée, la faculté de médecine a tranché.

« Ne pas être instrumentalisés »

« Nous avons en un premier contact avec l’association Arsinoé (NDLR : basée à Chenillé-Changé) en juin 2012. Une convention a été établie. 
 
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : site de Ouest-France, lundi 8 Avril 2013
http://www.ouest-france.fr/actu/international_detail_-Angers.-a-la-faculte-de-medecine-la-conference-controversee-est-annulee_40774-2181388_actu.Htm        

Note du CIPPAD : à lire également: La Justice réparatrice, ou comment pousser les victimes d’abus à pardonner à leur agresseur.           

Mots-clefs: A.R.S.I.N.O.E