jeudi 27 juin 2013

COMMUNIQUÉ DU SYNDICAT DES PSYCHOLOGUES EN EXERCICE LIBÉRAL - Attention aux faux psychothérapeutes !

Face au nombre croissant de personnes qui s'autoproclament psychothérapeutes, alors que la profession est désormais clairement réglementée, le Syndicat des Psychologues en Exercice Libéral apporte ces quelques éclaircissements. De tels cas se sont déjà produits dans le secteur, à Gisors et Chaumont-en-Vexin.
“Par l'intermédiaire de Martine Plaquin, déléguée régionale du SPEL, Le Syndicat des Psychologues en Exercice Libéral - SPEL - tient à apporter au public et aux usagers de la psychologie et de la psychothérapie, les informations suivantes :


• La profession de Psychologue est réglementée par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985. Le titre est décerné aux détenteurs du Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées (DESS de psychologie, sur la base des DEUG et licence éponymes, ou du Master 2 de psychologie. Un consultant se disant « Diplômé en psychologie » n'est pas psychologue ; il en est de même de toute dénomination professionnelle composée avec « Psycho » en préfixe ou suffixe.

• Le titre de Psychothérapeute est réglementé par la loi n° 2004-806 du 9 août 2004, puis par les décrets d'application n° 2010-531 du 20 mai 2010 et 2012-695 du 7 mai 2012 : le titre de psychothérapeute est ainsi attribué, outre aux professionnels dûment formés, aux médecins psychiatres, aux psychologues et psychanalystes (sous conditions pour ces derniers). Mais s'autoproclamer par exemple « Consultant » - psychothérapies et bien-être « ne relève pas du métier de psychothérapeute.
• Tout psychologue, qu'il soit d'exercice salarié ou libéral, a l'obligation de s'inscrire au répertoire ADELI* relevant de son Agence Régionale de Santé (ARS), conformément au décret n° 2003-1073 du 14 novembre 2003. Un numéro ADELI lui est décerné, garantissant au public l'authenticité de ses diplômes et contribuant ainsi à la lutte contre les dérives sectaires.
Le public peut vérifier l'orthodoxie du psychologue consulté par contact direct avec l'ARS dont dépend le professionnel. Il en est de même du psychothérapeute.”
 www.syndicat-spel.org
Marie-Ange Hélie, Marie-Ange Hélie Présidente du SPEL
Source : L’Impartial, Gisors, Jeudi 27 Juin 2013