vendredi 7 juin 2013

Il scarifie le dos de son fils de 13 ans - Nantes

Sur fond de prières, ce quadragénaire exerçait sur son garçon une « médecine prophétique », dans le but de le « purifier ».
En août 2012, au beau milieu de la nuit, il réveille son fils de 13 ans. Il le force à ingurgiter trois litres d'eau, puis à vomir. L'épreuve est si violente qu'elle lui provoquera des saignements dans le crâne. Quelques jours plus tard, il lui scarifie le dos de onze coups de rasoir. La douleur est telle que l'enfant ne pourra se laver dans les dix jours qui suivront et devra attendre un mois entier avant que les plaies ne dégonflent. « Il n'a pas eu l'intention de faire du mal, mais d'accomplir un rituel », traduit Me Rodrigues Devesas.
Sur fond de prières du Coran, ce quadragénaire exerçait sur son garçon une « médecine prophétique », dans le but de le « purifier ». Ayant acquis une position d'autorité dans la communauté musulmane, il pratiquait ces rites sur d'autres, c'est-à-dire sur des adultes consentants qui croyaient aux vertus de ces pratiques.
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : Ouest-France, Pays de la Loire, vendredi 07 juin 2013,
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Il-scarifie-le-dos-de-son-fils-de-13-ans-_44109-avd-20130607-65314595_actuLocale.Htm