mercredi 21 août 2013

Auto-entrepreneurs : la réforme contestée (extrait)

« Obligé à fermer ou à tricher »
Christopher S. . Magnétiseur, kinésiologue, 29 ans.
Ce qu'il fait
Christopher S. 
exerce à domicile,
 depuis deux ans,
 dans la région de 
Nantes. « Avant, 
j'étais chauffeur-livreur, mais ça ne me plaisait pas. Mon métier de magnétiseur kinésiologue est aujourd'hui mon activité principale. »
Ce qu'il dit
Si le plafond diminue, il gagnera environ, toutes charges déduites, 1 100 € net par mois, à peine un smic. il sera obligé de réduire ses activités pour ne pas dépasser le seuil. « Je voulais mettre en place un projet de formation qui ne pourra certainement pas voir le jour. » Les auto-entrepreneurs seront face à un dilemme : « Fermer ou frauder », craint-il.
Source : Ouest-France, mercredi 21 août 2013