vendredi 31 mai 2013

Caen. La chapelle du Bon-Sauveur reste à la Ville

Le tribunal civil de Caen vient de débouter la fraternité Saint-Pie X de Gavrus (Calvados), mouvance du schismatique Mgr Lefebvre, ainsi qu’une société civile immobilière (SCI), pilotée par Me Gervais Marie- Doutressoulle, avocat connu pour son combat juridique contre les lignes Très haute tension (THT) et organiste. Les deux parties se présentaient, chacune, comme véritable acquéreur de la chapelle des filles du Bon-Sauveur, inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 2006.
 
Elles se sont affrontées devant le tribunal, le 4 mars. Comme d’autres, la congrégation de Caen a vendu en 2007 son patrimoine immobilier (bâtiments et chapelle) à un promoteur : Eiffage a réalisé 295 logements de standing. Restait la chapelle. De son côté, la mairie socialiste de Caen a usé de son droit de préemption sur la chapelle en juin 2011, en vue d’y installer le Centre chorégraphique national de Caen/Basse-Normandie.
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:
Source : Ouest-France, 30 mai 2013,
http://www.ouest-france.fr/region/normandie_detail_-Caen.-La-chapelle-du-Bon-Sauveur-reste-a-la-Ville_40780-2197413_actu.Htm