mercredi 28 août 2013

Des parents réclament la fermeture d’Écoléron sur l'île d'Oléron

Un collectif de parents dénoncent des dysfonctionnements au sein de l’association. Les élus temporisent.
Faut-il fermer Écoléron ? Depuis juin, la question
 agite la petite communauté qui gravite autour de cette
 école alternative installée au Château-d’Oléron. À 
l’origine de la fronde, un collectif de parents très 
remontés contre le fonctionnement de l’association 
qui accueille depuis 2008 une vingtaine d’enfants et 
développe des enseignements inspirés des méthodes 
Montessori ou Freinet (1). Selon eux, « l’école ne 
fonctionnerait pas bien ». Dans un mail envoyé à 
notre rédaction, le collectif évoque « des 
dysfonctionnements et des témoignages 
bouleversants » tout en refusant de témoigner 
individuellement et de préciser leurs attaques malgré 
nos nombreuses sollicitations. Ils dénoncent également « les aides publiques apportées à une structure privée ».
Plusieurs réunions ont eu lieu en juin dernier entre le collectif, les fondatrices d’Écoléron et la mairie qui accueille l’association dans des locaux municipaux depuis trois ans. Une inspection a même eu lieu en juin, l’association entrant dans le cadre du socle commun des compétences et des connaissances de l’Éducation nationale.


« Un rapport de huit pages très critique », selon les membres du collectif qui avouent pourtant ne pas avoir eu accès à ce document confidentiel. Mise en cause, l’équipe d’Écoléron dénonce « une campagne diffamatoire » mais préfère rester discrète. « Nous avons pris en compte les remarques de l’inspection. Mais nous ne souhaitons pas rentrer dans la polémique », commente seulement l’une des créatrices.
Les élus plus modérés

Que dit le rapport de l’Inspection académique ? « C’est très technique. L’Inspection académique affirme qu’elle respecte cette méthode d’enseignement tout en avertissant l’équipe que la progression et l’évaluation des acquis doivent être respectées. Rien d’accablant. Ça s’arrête là. Ce rapport ne nous a absolument pas atterrés. Rien de grave ne se passe dans cette école », assure Micheline Humbert, première adjointe, en possession du fameux rapport. Réunis début juillet, les élus de la commune ont affirmé leur soutien à Écoléron qui continue d’être hébergée dans les locaux associatifs de l’espace Ranson. Selon Michel Parent, maire du Château, rien aujourd’hui ne remettrait en cause l’existence de la structure. « C’est un débat éternel. Il y a ceux qui sont résolument contre et les farouches partisans de ces méthodes », poursuit-il. Depuis le début de la polémique, il avoue recevoir autant de témoignages des deux camps. Il ne juge pas. « Seule l’inspection académique peut saisir la préfecture pour fermer l’école », précise-t-il. Écoléron fera bien sa rentrée début septembre. Une nouvelle inspection aura lieu en octobre.
(1) Ecoléron a été créé en 2008 par Magali Lombardo, enseignante, et Katia Véteau, éducatrice formée à la méthode Montessori. L’association loi 1901 propose « une éducation basée sur le respect de l’enfant et de son rythme d’apprentissage ». www.ecoleron.fr
Par Agnès Lanoëlle
Note du CIPPAD : depuis l’école a été fermée, 31 mai 2014