lundi 30 septembre 2013

Averroès veut être au cœur des débats musulmans

Il y a une dizaine de jours, l'association qui tente de fédérer les autres organisations angevines, a invité le sulfureux Hani Ramadan. Décryptage.
Josué JEAN-BART.

Pourquoi ? Comment ?

Qui est l'association Averroès ?
Comme le fait remarquer son président Miloud Belarbi, elle emprunte son nom à un savant musulman andalou du XIIe siècle, réputé meilleur traducteur du philosophe grec Aristote. « Il a participé à la sécularisation de la religion, avec un esprit d'ouverture, de dialogue et d'échange. » L'association est « née en 2010 dans un souci de répondre à la question de l'islam de France ». Plus précisément : « À partir de la culture occidentale, en accord avec les lois de la République. »

Sur quoi portent ses habituelles 
activités ? 
Son objet figure dans ses statuts,
 déposés dans la déclaration en préfecture. Il s'agit d'« aider à répondre aux besoins des musulmans du Maine-et-Loire au niveau socioculturel, socio-éducatif, citoyen, religieux et humanitaire ; il promeut une citoyenneté spirituelle et temporelle ».
Il est question aussi de « faciliter aux musulmans la pratique de 
leur religion » ou de « fédérer les 
associations qui adhèrent à ses 
statuts ». 
Cette association est animée par l'envie de « développer une compréhension de l'Islam du juste milieu » et par le fait de « combattre milieu » et par le fait de « combattre le racisme, l’islamophobie ».
Quelles sont ses relations
avec la communauté musulmane angevine ?


Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous: