vendredi 27 septembre 2013

Les Etats-Unis du vaudou

Documentaire allemand d'Oliver Hardt (2012). Ih40.

Ce curieux documentaire nous entraîne sur les traces du vaudou en Amérique. Le personnage qui fait office de guide est un baba cool à dreadlocks, l'écrivain Darius James, auteur d'un roman aussi surréaliste qu'amusant, « Negrophobia : parabole urbaine », qui traite de l'exploitation des Noirs par les Blancs, et accessoirement du vaudou. Avec humour et nonchalance, ce road-movie débute à New York où une Haïtienne, qui marie les percussions traditionnelles à la musique électronique, et une conservatrice de musée, adepte de la santeria - le vaudou cubain -, nous expliquent comment un culte im- porté par des esclaves peut encore, au xxie siècle, nourrir la créativité.

Sur le chemin du Sud profond et de La Nouvelle-Orléans, les fondamentaux du vaudou nous sont rappelés par des personnages pittoresques : intellectuelle juive de la côte Est devenue prêtresse, rock'n'roller converti à l'écoute des fréquences par lesquelles s'expriment les esprits. On sait que le vaudou s'est d'abord implanté en Haïti et à Cuba, avant de se répandre en Louisane lorsque Napoléon a vendu ce territoire aux Etats- Unis. Depuis, La Nouvelle-Orléans, capitale du vaudou nord-américain, dégage des ondes puissantes, même si le dieu de l'orage et de la foudre n'a pas réussi à détourner l'ouragan Katrina.
En Californie, Darius James rencontre Ishmael Reed, poète, essayiste, activiste, qui est son mentor. Pour cette figure éminente de la littérature afro-américaine, la religion vaudoue est plus même d'absorber le choc des cultures que le protestantisme. Le voyage se poursuit à Seattle, puis à Chicago, avant de se terminer à New York autour d'une soupe au bongo dégustée entre connaisseurs. Que retient-on de cette quête un peu bavarde et parfois confuse ? Que même si beaucoup de Noirs d'Amérique refusent de l'admettre, sous le christianisme subsistent les croyances de l'Ouest africain.
ERIC DE SAINT ANGEL
Source : Le Nouvel Observateur, supplément télé, 26 septembre  2013