jeudi 13 décembre 2012

Catho : l'évêque savait mais ne pouvait rien dire

Mgr Delmas a été informé, dès janvier, des agissements du recteur par intérim. Mais il considère qu'il ne pouvait pas briser la confidentialité de la discussion qu'il a eue avec les deux secrétaires et leur responsable.

L'événement
Il prend une longue respiration, marque une pause et aborde le sujet. « C'est une affaire douloureuse pour l'établissement, pour les personnes victimes et pour moi-même. J'en suis très affecté », confesse l'évêque du diocèse d'Angers.
C'est l'affaire qui secoue la Catho. Deux secrétaires de l'Université catholique de l'ouest (UCO) ont déposé plainte pour atteinte à l'intimité de la vie privée et attouchements contre l'ex-recteur par intérim. Placé en garde à vue, Robert Martin de Montagu a été mis à pied à titre conservatoire.
L'Université catholique a affirmé n'avoir eu connaissance des faits qu'en juin. Elle a pris des mesures après le dépôt de plaintes, le 23 novembre dernier.
Chancelier de la Catho, Mgr Delmas était lui au courant depuis le mois de janvier. « A leur demande, j'ai reçu les deux assistantes dans mon bureau au mois de janvier, quand elles ont voulu m'informer de ce qu'elles vivaient. Je les ai reçues séparément. Je les ai écoutées, je les ai crues mais elles m'ont demandé de respecter la confidentialité de ces échanges. Elles servent l'institution. Elles la servent fort bien. Elles voulaient juste que cela s'arrête. »
« Il aura fallu déposer plainte ! »
L'évêque affirme ensuite avoir convoqué celui qui était encore !e recteur par intérim. « Seul à seul, j'ai eu la possibilité de lui rapporter les faits reprochés. Je lui ai manifesté fermement la gravité de son attitude. Il a reconnu les faits devant moi. Il n'a pas essayé d'excuser ses gestes. Et je lui ai demandé de cesser immédiatement ses agissements. Ce qu'il a promis de faire. »
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : Ouest-France, Angers, 12 décembre 2012
http://www.ouest-france.fr/catho-leveque-savait-mais-ne-pouvait-rien-dire-1516861