dimanche 6 octobre 2013

Un salon qui se veut bio, nature et naturel

Jean-Michel HANSEN

Le salon Respire la vie se tient, encore ce dimanche, au parc des expositions d'Angers. Les 170 exposants attendent près de 10 000 visiteurs. Entretien avec Valérie Grégoire, chargée de projet des salons.
Entretien
Quelle est la philosophie de votre salon qui se veut bio et bien-
être ?
Nous voulons rassembler tous les côtés de la vie, la nourriture bio, se faire du bien avec des naturopathes, des conseils sur les plantes en lien avec le bien-être, une partie habitat et jardin, toujours écolo. Nous cherchons à valoriser le local, pour que les gens puissent retrouver les produits autour de chez eux. Nous travaillons avec le GabbAnjou (agriculteurs biologistes et biodynamistes) et Interbio Pays de Loire, pour le marché des producteurs locaux, en partenariat avec la Caba Biocoop (magasins bio).
Quelles sont les nouveautés de cette 9e édition ?
Nous essayons de nous renouveler à chaque fois. Nous avons plus d'exposants locaux, comme par exemple le travail du cuir ou la savonnerie. Nous proposons également des ateliers pratiques. Les gens cherchent à savoir comment ils peuvent faire les choses eux-mêmes. Ils en sont friands et je peux vous dire qu'ils en prennent des notes !
Comment faites-vous pour
ne pas tomber dans la médecine parallèle, l'ésotérisme
 ou les dérives sectaires ? 
Nous essayons de le savoir dès l'inscription. Nous ne sommes pas à l'abri d'un stand qui change de produits et de discours. Nous avons les retours des visiteurs dans ces cas-là. Et nous demandons à la personne de remballer ses marchandises. C'est déjà arrivé. Mais ce n'est pas si facile d'intervenir. Nous avons déjà été attaqués en justice pour refus de vente. Toute allégation médicale est interdite, c'est dans notre règlement.
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : Ouest-France, Angers, 6 octobre 2013
Note du CIPPAD : la Biodynamie se réfère aux croyances du maître-à-penser Rudolf Steiner.