samedi 16 novembre 2013

L'Eglise se réorganise face aux dérives sectaires

Dans un souci de plus grande efficacité, les évêques de France ont réorganisé au niveau national la Coordination "Pastorale, nouvelles croyances et dérives sectaires" (PNCDS) en trois organes pastoraux distincts.

Ces trois pôles font écho à la réponse qu'a adressée, le 7 novembre, Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France (CEF), à un groupe d'une quarantaine de victimes ou proches de victimes, sorties profondément meurtries d'institutions aux pratiques déviantes.
Parmi elles, figurent Xavier Léger, auteur, avec Bernard Nicolas, d'un ouvrage récent intitulé "Moi, ancien Légionnaire du Christ, 7 ans dans une secte au cœur de l’Église" (Flammarion) et Aymeri Suarez-Pazos, ancien de l'Opus Dei et président intérimaire de l'Avref (Aide aux Victimes des dérives de mouvements religieux en Europe et leurs familles).
Dans cette lettre, qu'a pu se procurer l'AFP, Mgr Pontier note qu'"à plusieurs reprises dans le passé, nous avons alerté les fidèles mais aussi les familles sur le danger de certains groupes qui ne nous paraissaient pas promouvoir un comportement juste par rapport à l’Évangile".
"Nous avons interpellé des responsables pour leur faire part de nos interrogations. Bien souvent alors, nous n'avons reçu de la part de tous ceux à qui nous nous adressions que méfiance et silence".
"Certains comportements que vous dénoncez relèvent de la justice pénale. Personne n'est au-dessus de la loi", souligne l'archevêque dans cette lettre d'une grande vigueur .
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : Ouest-France, 16 novembre 2013,
http://religions.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/11/16/l-eglise-se-reorganise-face-aux-derives-sectaires-10679.html