mardi 3 décembre 2013

La MIVILUDES et l'ARS Ile-de- France agissent pour mieux prévenir et protéger les usagers des dérives sectaires en santé :

Le nombre de pseudo praticiens, de dérives thérapeutiques dues à des pratiques commerciales et de formations débouchant sur des qualifications non reconnues par l'Etat augmentent de manière inquiétante. 
En effet, la maladie, les promesses et recettes de guérlson, de bien-être et de développement personnel peuvent exposer les usagers au risque de dérives sectaires.
Serge Blisko, président de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) et Claude Evin, directeur général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France ont signé ce matin une convention de partenariat. Il s'agit de la première convention que la MIVILUDES signe avec une ARS.
Elle témoigne de l'engagement des deux institutions de développer une vigilance sur les dérives sectaires en santé et de veiller à l'information et à la protection de l'usager, notamment iorsque celui-ci s'Interroge sur son parcours de soins, à savoir le choix du thérapeute ou du traitement « complémentaire ».
Deux priontés d'action ont été définies ;
1. le recueil et l'échange d'informations entre la MIVILUDES et l'ARS Ile-de- France, portant sur les signalements, les situations à risque et infractionnelles, mais également sur la nature des requêtes reçues révélant de possibles dérives sectaires ;
2. la conduite d'une réflexion commune afin d'élaborer des outils d'aide au repérage et des fiches de conduite à tenir pour les agents de l'ARS pouvant être confrontés à ce sujet dans le cadre de leurs missions.
Le Dr Karlne Galaup est le réfèrent « dérives sectaires » à l'ARS Ile-de-France.
A propos de la MIVILUDES
La mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES), service du Premier ministre, a pour missions d'observer et d'analyser le phénomène sectaire, de coordonner l'action préventive et répressive des pouvoirs publics â rencontre des dérives sectaires, et d'informer le public sur les risques et les dangers auxquels il est exposé.
A propos de l'ARS Ile-de-France
L'ARS définit et met en œuvre la politique de santé dans la région. Sa compétence porte sur l'ensemble du champ de la santé, de la veille et sécurité sanitaires à l'organisation des soins hospitaliers, en passant par la prévention et l'organisation de la prise en charge dans les établissements médico-sociaux. L'ARS a fait le choix de placer l'usager au cœur de sa politique de santé, notamment à travers le développement de la démocratie sanitaire
Source : Agence Régionale de Santé Ile de France, 27 novembre 2013,
http://www.ars.iledefrance.sante.fr/Derives-sectaires-en-sante-l.165097.0.html