mardi 3 décembre 2013

Les mutuelles vont être sensibilisées aux dérives sectaires dans le monde de la santé

INTERVIEW -- 40% des Français ont recours à la médecine dite non officielle. Or ce monde n''est pas à l''abri de dérives sectaires. Pour alerter sur les dangers, la Miviludes signe une convention avec la Mutualité Française. Explications avec son président, Serge Blisko.
Pourquoi les dérives sectaires sont--elles en augmentation dans le domaine de la santé?
Tout d'abord, rappelons qu'un rapport du Sénat a récemment mis en évidence l'explosion des dérives sectaires dans le domaine de la santé. Et le risque est réel: 40% des Français affirment aujourd'hui recourir à la médecine non officielle. C'est beaucoup. Cette tendance est liée à la perte des repères dans tous les domaines notamment dans celui de la santé. Il y a un intérêt réel pour toutes sortes de nouvelles thérapies. A cela s'ajoutent les scandales sanitaires qui font à chaque fois beaucoup de mal à la médecine dite «honnête». Les charlatans profitent de ces affaires pour faire douter les personnes malades sur l'efficacité de leur traitement habituel et les entraîner vers d'autres solutions, parfois dangereuses. À la Miviludes, on a connaissance des cas les plus graves où des personnes ont abandonné leur traitement qui aurait pu les sauver.
Y a t--il d''autres raisons expliquant cette explosion?
On a désormais en France une importante population de malades dits bien portants, des gens qui vivent longtemps avec une maladie en sommeil grâce à divers traitements. Ce monde de malades sous surveillance est bien entendu à l'affût de la moindre information qui permettrait d'améliorer leur état. Les gourous de tout poil l'ont bien compris et proposent toutes sortes de soins et thérapies diverses. Cette offre peut abriter des dérives sectaires. L'autre élément qui favorise le risque, est l'existence d''une démographie médicale qui s'est littéralement effondrée. La nature ayant horreur du vide, les médecins qui ne sont plus là dans certaines zones rurales en France sont remplacés par des charlatans. Faute d'obtenir un rendez-vous rapide avec un généraliste, certains patients alors n'hésitent pas à pousser leur porte...
Pourquoi s''associer avec la Mutualité?
La Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit près de 500. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes. Avec des bureaux dans toute la France, des sites internet, mais aussi en édictant régulièrement des brochures, ces mutuelles sont pour nous un important relais d'information.
Sont-elles interrogées par leurs adhérents sur les risques sectaires?
Bien entendu, nombre de personnes les interrogent sur certaines pratiques douteuses, pour elles mais aussi pour des proches. La Miviludes est là pour mettre en garde contre certaines dérives. Nous sommes là pour apporter notre expertise.
Source : Le Figaro, 3 décembre 2013,
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/03/01016-20131203ARTFIG00228-sectes-les-mutuelles-vont-etre-sensibiliseesaux-derives-dans-le-monde-de-la-sante.php