lundi 27 janvier 2014

Après 25 ans de prison, il devient magnétiseur - Grenoble

Ses mains brassent l’air du salon de son petit appartement. Sous le regard d’un Padre Pio miséricordieux accroché au mur et d’une dizaine de Bouddha noyés d’encens, ses doigts cerclés d’or et de jade accompagnent les mots de François M. qui résume sa vie. Une existence faite de délinquance, de pas mal de sang et de beaucoup de prison. « 25 ans pleins », précise l’homme de 50 ans. « Et autant de psychanalyse », avait-il pris l’habitude de dire, les paluches posées sur les barres de salles d’audience.

Acquitté d’un double assassinat, condamné pour braquages et tentative d’assassinat, victime de plusieurs tentatives d’homicide, François M. , même s’il refuse le terme de “truand”, lui préférant le qualificatif de « marginal idéaliste » (sic), a vu passer sous ses yeux et dans ses pognes trois décennies de banditisme grenoblois. Avant, affirme celui qui se considère comme « un rescapé », de ranger définitivement le 11.43 qu’il portait toujours à la ceinture. Et de décider, à l’aube de la cinquantaine et rattrapé par un don teinté d’ésotérisme, de devenir magnétiseur…

Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:
Source : le Dauphiné, Isère Sud, 26 janvier 2014,
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/01/26/grenoble-apres-25-ans-de-prison-il-devient-magnetiseur