samedi 11 janvier 2014

Saint-Nazaire - Le coach pénestinois se faisait payer en espèces par ses “clients”

Le tribunal le condamne à 10 000 euros d’amende
Un homme de 53 ans, résidant à Pénestin, a été condamné à 10 000 € d’amende pour travail dissimulé. Le ministère public avait requis 3 000 €. Vendeur de poissons avec une amie, le quinquagénaire avait mis en place un cabinet de consultant pour “coaching”, sans rien déclarer. D’anciens amis lui avaient fait confiance, c’est le moins que l’on puisse dire puisqu’ils lui ont fait plusieurs versements en espèces dont un de 75 000 €. Le seul paiement possible en effet, c’était l’argent liquide. A la barre, le prévenu a expliqué qu’il les dirigeait dans une démarche de “connaissance et maîtrise de soi” vers des stages, des activités diverses et onéreuses telles que sauts en parachute, aquabranche, équitation, formation à Paris...
Il a expliqué que l’argent n’était pas sa motivation. “Le but du jeu, c’est que les gens soient contents. Je sais vous ne pouvez pas comprendre, par exemple en ce moment, j’aide quelqu’un, mais je ne lui prends rien...” Il n’a pas convaincu la procureure. “Votre version ne correspond pas du tout aux éléments du dossier : les plaintes viennent de personnes escroquées, d’ailleurs les stagiaires ne devaient pas entrer en relation”. Elle a dénoncé le fait “qu’il a exercé au moins trois ans (2009-2012), sans être inscrit nulle part”; indiquant que des brevets d’entraînements, des certificats de stages ont été découverts lors de la perquisition à son domicile, alors qu’il n’avait aucun droit.
Son avocate, Me Amisse, a parlé “d’un homme passionné par le coaching dont il voulait faire sa profession”. Elle a déploré que son intégrité soit “mise à mal”, alors que lors de la perquisition il avait chez lui un chèque de 225 000 € qu’il n’a jamais encaissé.
Source : L’Echo de la Presqu’île, Guérande et Saint-Nazaire, 10 janvier 2013