mercredi 22 janvier 2014

Une secte anti-médecine inquiète

Kenya – Naivasha : Le Département de l'enfance à Naivasha a lancé une alerte concernant une secte émergente qui ne croit pas en la médecine. Plusieurs enfants dans certains villages autour de la ville en sont déjà morts, selon le Département.
« Le groupe religieux ne croit pas aux soins médicaux, mais s'appuie uniquement sur des prières, ce qui est contraire à la loi », a déclaré Francis Njagi, Directeur l’enfance à Naivasha.
Les révélations viennent à peine une semaine après que deux membres de cette secte aient été arrêtés et emprisonnés pour neuf mois pour avoir omis d’amener leurs enfants à l'hôpital.
Campagne contre la polio
Njagi a averti que la secte mettait en jeux la vie de nombreux enfants. Il a déclaré que le ministère allait travailler en étroite collaboration avec la police pour s'assurer que tous les enfants ont bien été vaccinés lors la campagne contre la polio actuellement en cours.
Il a identifié Mai Mahiu, Kongoni,  Karate , Kinungi et Ndabibi comme les régions avec le plus grand nombre de membres de cette secte. S'exprimant au cours du week-end, Njagi a averti que les parents qui refusent à leurs enfants les soins médicaux seraient arrêtés et poursuivis.
La semaine dernière, a-t-il déclaré, quatre mineurs en difficulté ont été trouvés enfermés dans une maison. Leurs parents avaient refusé de les emmener à l'hôpital en raison de leurs croyances religieuses.
" Nous avons dû faire appel à la police pour pénétrer dans la maison et sauver les mineurs très faibles, qui ont été immédiatement admis à l'hôpital de district de Naivasha, " a-t-il ajouté.
Il a accusé les dirigeants de la secte de tromper leurs membres et a précisé qu’ils allaient aussi être arrêtés.
Par Antony Gitonga
Source: The Counties, Rift Valley, 20 janvier 2014, traduit avec l’aide de Google Traduction,
http://www.standardmedia.co.ke/thecounties/article/2000102844/an