mercredi 26 février 2014

Ouganda - Afrique, Europe... la croisade morale des chrétiens évangéliques

par Sybille De Larocque
Selon de nombreux observateurs, la récente loi ougandaise condamnant, une fois de plus, l'homosexualité, a largement été inspirée par les courants évangéliques très influents dans le pays. S'ils ont pignon sur rue en Ouganda, les Evangélistes sont également partis à la conquête de nombreux pays en développement, encore peu sécularisés. Une véritable bataille pour un ordre moral chrétien est lancée.
Malgré les vives pressions internationales en faveur de l’abandon du projet ougandais, le président Yoweri Musuveni a promulgué, lundi 24 février, une loi durcissant la pénalisation de l’homosexualité. Déjà passible de prison à vie, l’homosexualité est de nouveau le sujet de la répression du gouvernement. Par cette loi, toute « promotion » de l’homosexualité est aujourd’hui interdite et la dénonciation de tout citoyen s’affichant homosexuel est devenue obligatoire.
C’est par une majorité écrasante au Parlement que cette dernière loi vient d’être adoptée. Pour de nombreux observateurs, cette législation trouve sa source dans les courants évangéliques qui ont véritablement conquis l’Ouganda depuis ces dernières années.
Inspiré de la droite chrétienne américaine, ce courant est parvenu à s’infiltrer dans toutes les strates de la société et du pouvoir ougandais. A tous les niveaux de l’Etat, jusqu’au président lui-même, l’évangélisme est devenu comme source du droit.
Qui sont les chrétiens évangéliques ?
L’origine de ce courant remonte au XVIème siècle. A cette époque, la Réforme protestante sépare les chrétiens et voit l’apparition de nouvelles églises. Entre les luthériens, les calvinistes ou autres réformés, apparaissent alors de nouveaux chrétiens, qui ne souhaitent pas être rattachés à ces églises.
« Globalement, les évangéliques sont des protestants qui, dès le XVIème siècle, ont acté la séparation entre l’Eglise et l’Etat », explique ainsi Philippe Gonzalez, sociologue et spécialiste de l’évangélisme à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne.
C’est au XXème siècle, en pleine Guerre Froide, que ce courant subit une véritable transformation.
« Dans les années 40, aux Etats-Unis, cette identité évangélique a subi une forme de mutation très importante, notamment autour de personnages comme Billy Graham », théologien et prédicateur devenu célèbre pour ses prédications, explique encore Philippe Gonzalez. « L’évangélisme est alors devenu un outil de lutte contre la Guerre Froide, au nom des valeurs chrétiennes de la société, contre le communisme ».
« Ces revendications politiques vont se cristalliser dans l’Amérique des années 40 et vont se diffuser mondialement. On peut dire qu’il y a alors deux composantes dans le courant évangélique. La première est laïque et prône la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la seconde est celle de l’idéal d’une reconquête de la société pour que celle-ci soit ‘en accord avec Dieu’ », note encore Philippe Gonzalez.
Sur quels continents et dans quels pays les Evangéliques sont-ils les plus actifs ?
C’est depuis les années 70 que les Evangéliques ont véritablement commencé à conquérir le monde. « La progression mondiale de ce courant est de 3,72%. Pour l’Asie, continent dans lequel la progression est la plus remarquable, ce chiffre atteint presque 6% », note le spécialiste.
Un score qui n’atteint pas les mêmes sommets pour l’Europe puisque les Evangéliques ne progressent que de 0,62% par an. En effet, c’est en Amérique latine, en Afrique et en Asie que les Evangéliques sont aujourd’hui les plus actifs, dans des pays encore peu sécularisés et en développement.
« Ces progressions sont notamment liées aux moyens que se donnent les évangéliques. Ils communiquent leur foi par des activités missionnaires et caritatives et cette action caritative est toujours pour eux un moyen de transmettre leurs messages ».
Quels types de populations sont particulièrement touchés par ces courants ?
L’Ouganda en est l’exemple frappant, les Evangéliques parviennent à infiltrer tous les niveaux de la société.
« Ils ont toujours beaucoup travaillé auprès des personnes défavorisées, notamment au travers d’activités sociales. Mais les Evangéliques dont nous parlons ont pris conscience de l’importance de travailler avec les décideurs politiques et certains lobbyistes se sont orientés vers la conversion des politiciens et la prise d’influence en politique », explique Philippe Gonzalez.
Quelle est l’influence des courants évangéliques en France ?
On estime que les évangéliques français représentent 1% de la société.
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : JOL Presse, 26 février 2014,
http://www.jolpress.com/ouganda-loi-homosexualite-etats-unis-afrique-europe-evangelistes-chretiens-article-824648.html