jeudi 20 février 2014

Angers : L’intervention de Tugdual Derville, animateur de la Manif pour tous, mardi soir à l'Université catholique de l'Ouest, s'est terminée par un différend avec des étudiants venus pour contester le conférencier.

Philippe RUBION, philippe.rubion@courrier-ouest.com
Aykel Garbaa, 20 ans, secrétaire départemental du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), et Thomas Zucchelll, 21 ans, secrétaire de comité du Parti de gauche à Angers, ont déposé plainte hier au commissariat de police, pour des violences commises à leur encontre à l'issue de la conférence donnée à l'Université catholique de l'Ouest (UCO), mardi soir. Les deux garçons sont étudiants à l'UCO, le premier en sociologie et anthropologie et le second en master économie sociale et solidaire.
Ils venaient avec l'intention de manifester
Avec une douzaine de camarades, Ils ont assisté à la conférence de Tugdual Dervllle, invité par la paroisse cathédrale Saint-Maurice Notre-Dame-des-Victoires, la revue Kephas et le diocèse d'Angers, avec l'Intention d'exprimer leur désaccord. Fondateur de l'association « A bras ouverts » qui mobilise des Jeunes au service des handicapés et délégué général d'Alliance Vlta, Tugdual Dervllle est un des animateurs de la Manlf pour tous, mouvement opposé au mariage gay. Il venait parler de « l'écologie humaine », courant qui « s'Intéresse à tout homme et à tout l'homme ».
Dans une salle pleine de quelque 600 personnes acquises à la cause du conférencier, les deux étudiants militants ont multiplié les tentatives de prise de parole. En vain. En fin de conférence, voyant que leurs questions écrites « étalent systématiquement écartées », Ils ont fini par se lever, pour dénoncer « ce qui tournait à
un meeting politique contre le gouvernement ». Le service d'ordre, « composé de personnes extérieures à la Catho, nous a sortis manu militari ». Les deux étudiants dénoncent la violence de
la séquence, filmée par quelques camarades. Aykel Garbaa assure avoir été projeté contre une porte et souffre de douleurs lombaires et thoraciques. Le médecin légiste n'a pas trouvé d'ecchymoses. Thomas Zucchelll dit être blessé à la mâchoire et au bras. Mais II a égaré son certificat médical.
« Les partisans de La Manlf pour tous ne supportent décidément pas la contra- diction et n'hésitent pas à imposer leurs Idées réactionnaires par la violence », a vivement réagi hier Martin Nivault, candidat NPA-Parti de gauche à la mairie d'Angers. « A partir du momentoù l'on vient avec l'Intention de jouer les agitateurs, Il ne faut pas s'attendre à ce qu'on déroule un tapis rouge », estime Blanche Streb, l'assistante du conférencier, qui dénonce un « incident prémédité ».
Les deux jeunes avalent appelé mardi, sur les réseaux sociaux, à manifester à 20 heures place André-Leroy contre la venue de ce conférencier,
en raison de « sa théorie obscurantiste et rétrograde ». La police avait pris la menace au sérieux, dépêchant quatre véhicules. En l'absence de manifestation, le dispositif a été levé dès 21 heures. L'organisateur a fait état à la police, vers 22 h 25, d'un différend opposant une vingtaine de personnes, mais sans nécessiter l'In-tervention des forces de Tordre.
« 600 personnes ravies »
« Cétait une très belle conférence avec 600 personnes ravies de l'échange », a commenté hier l'abbé Le Pivain, regrettant que certaines personnes soient venues avec l'Intention d'empêcher Tugdual Dervllle de s'exprimer. «Au moment où des gens ont voulu monter sur l'estrade pour prendre la parole, des adultes paisibles, non en- cartés dans un parti, les ont fait sortir, sans qu'il y ait eu de coups », assure le curé de la cathédrale, qui «regrette ce débordement à la fin».
Le rectorat de l'UCO a exprimé hier dans un communiqué « son rejet ferme de toutes formes de violence ».
À leur demande, les deux étudiants
ont été reçus par le recteur, le secrétaire général et le chef de cabinet hier matin. « Les conditions d'un débat proprement dit n'ayant donc pu être réunies lors de cette conférence, le recteur a proposé aux deux étudiants une intervention sur cette thématique dans un cadre universitaire
Source : Le Courrier de l’Ouest, 20 février 2014
Note du CIPPAD : Tugdual Derville serait également proche du mouvement déviant les Légionnaires du Christ. Il côtoie aussi la branche italienne du mouvement à caractère sectaire Tradition Famille Propriété , Alleanza Cattolica, mouvement animé par Massimo Introvigne, responsable du lobby pro-sectaire le CESNUR. M. Derville participait d’ailleurs en octobre 2013, aux côtés de M. Introvigne, à un colloque d’Alleanza Cattolica en Italie (vidéo, 16ème min.).
Enfin, Tugdual Derville a récemment organisé dans une cinquantaine villes françaises, avec l’association Alliance Vita, un cycle de conférences intitulé l’Université de la vie – Cycle de formation bioéthique. A Angers, ces conférences ont bénéficié de la logistique du Centre diocésain.