mercredi 19 février 2014

Angers : Conférence controversée à la Catho

Le porte-parole de la Manif pour tous était invité pour parler d'écologie humaine. Des étudiants n'ont pas apprécié.
La polémique

Conférence controversée, hier, à la Catho d'Angers. Invité : Tugdual Derville, délégué général d'Alliance Vita, le mouvement pro-vie, délégué général de l'Agence pour le droit à la vie, et porte-parole de la Manif pour tous.
Dès hier matin, les étudiants se mobilisent. « Je suis choqué », dit Thomas Zucchelli, étudiant en sociologie, présent hier soir. « C'est inacceptable que la Catho autorise ce genre de conférence et en fasse la promotion. » Il estime que l'objectif est « directement politique ». Car Tugdual Derville est aussi là pour créer des réseaux à Angers.
L'UCO n'est pas l'organisatrice de cette conférence. Et fait remarquer que, voici quelques semaines, elle a accueilli un colloque de psychanalystes sur l'homosexualité féminine. Ce sont la paroisse de la cathédrale d'Angers et le diocèse, via son service société et cultures, qui ont invité Tugdual Derville. Christophe Lefèvre, porte-parole de l’évêque, explique : « Il est à l'origine d'un mouvement, l'écologie humaine, qui prend en compte l'homme. Ceux qui ne sont pas d'accord avec lui peuvent s'exprimer. Mais lui aussi doit pouvoir dire quelle est sa position. »
Dans l'après-midi, les réseaux sociaux se sont enflammés. Une jeune femme allant même jusqu'à envisager d'écraser des participants. Vite reprise par ses amis. Le Red, le Rassemblement des étudiants de droite, a averti : « Nous seront là » (sic).
En fait, il n'y a pas eu de manifestation à l'extérieur de la Catho, hier soir, comme certains le laissaient entendre. Les forces de l’ordre étaient bien visibles, place Leroy. Dans l'amphithéâtre Bazin comble, avec plus de 500 personnes dont certaines assises dans les allées, le conférencier a pu s'exprimer sans avoir de contradicteur. Du moins au début de son intervention et avant l'heure de notre bouclage.
Interrogé sur l'émoi que suscitait sa venue, Tugdal Derville a reconnu qu'il fallait « écouter l'émotion et relever les malentendus. Accordons-nous sur nos désaccords », a-t-il souhaité. Tous ne l'ont pas entendu ainsi, hier soir.
Source : Ouest-France, Angers, 19 février 2014,
Note du CIPPAD : Tugdual Derville serait également proche du mouvement déviant les Légionnaires du Christ. Il côtoie aussi la branche italienne du mouvement à caractère sectaire Tradition Famille Propriété , Alleanza Cattolica, mouvement animé par Massimo Introvigne, responsable du lobby pro-sectaire le CESNUR. M. Derville participait d’ailleurs en octobre 2013, aux côtés de M. Introvigne, à un colloque d’Alleanza Cattolica en Italie (vidéo, 16ème min.).
Enfin, Tugdual Derville a récemment organisé dans une cinquantaine villes françaises, avec l’association Alliance Vita, un cycle de conférences intitulé l’Université de la vie – Cycle de formation bioéthique. A Angers, ces conférences ont bénéficié de la logistique du Centre diocésain.