jeudi 6 février 2014

Zimbabwe : le chef d’une secte emprisonné pour viols en série

HARARE, Zimbabwe – Les fonctionnaires de la cour du Zimbabwe informent qu’un dirigeant d’une église a été condamné à une peine d'emprisonnement de 50 ans pour des viols commis sur des adeptes féminines, les forçant à se livrer à des orgies sexuelles à son domicile, et pour recel de matériel pornographique .
D’après des documents judiciaires consultés mardi, le magistrat Osée Mujaya décrit Robert Gumbura, leader de RMG Message Indépendant de la Fin du Temps (RMG Independent End of Time Message), une secte religieuse, comme un « loup dans la peau de mouton » qui a abusé de la confiance de ses disciples.
Il a déclaré que Gumbura a contraint les femmes à effectuer des orgies sexuelles avec lui en menaçant de les « remettre dans les mains de Satan » si elles  refusaient.
Gumbura, 57 ans, qui a 11 épouses mariées en vertu de la tradition culturelle, et 30 enfants, a plaidé non coupable, maintenant que les actes sexuels étaient consensuels et conduisaient à un mariage si les femmes tombaient enceintes, dans le cadre de la doctrine de sa secte.