vendredi 7 mars 2014

Burkina Faso - L’ouverture de l’hôpital du plaisir de Clitoraid prévue le 7 mars empêchée

Abidjan, 04 mars (AIP) – Selon une annonce faite mardi par l’organisme à but non lucratif Clitoraid, des pressions de l’Église Catholique et d’autres détracteurs du Mouvement Raëlien International (MRI) ont poussé le gouvernement du Burkina Faso à se rétracter pour donner son feu vert aux opérations, empêchant de fait l’ouverture officielle de l’hôpital de Clitoraid, connu sous le nom de l’hôpital Kamkaso (Burkina Faso).
"L’hôpital, une fois ouvert, offrira d’opérer gratuitement les victimes de mutilations génitales féminines," a déclaré le Dr Brigitte Boisselier, présidente de Clitoraid et porte-parole du MRI, citée par l’Organisation de la presse africaine (APO). Cette opération chirurgicale permet de réparer les dommages physiques encourus par les victimes de MGF.
Dr Boisselier a déclaré que Clitoraid demandera réparation immédiate par les tribunaux. L’équipe de Clitoraid maintient toutefois l’inauguration du bâtiment et le début de ses opérations dans un autre hôpital de Bobo Dioulasso.
"En attendant, les chirurgies que nous avions planifiées auront toujours lieu, au cours des prochaines semaines, mais dans un autre hôpital," a-t-elle annoncé, relatant les raisons qui entravent l’ouverture de l’hôpital Kamkaso, le 7 mars.
"Alors que le dossier de demande d’autorisation avait été déposé en 2011 et que nous avons reçu différentes assurances de la part d’officiels aux niveaux régional et national que l’hôpital pouvait ouvrir le 7 mars, le ministère de la Santé du Burkina Faso a exprimé aujourd’hui (mardi, ndlr) à un représentant de l’AVFE, le partenaire local de Clitoraid, que l’autorisation ne serait pas accordée pour la date prévue de l’inauguration du 7 mars", a expliqué Brigitte Boisselier.
Dr Boisselier a déclaré que Clitoraid non seulement prendra toutes les mesures juridiques possibles pour ouvrir l’hôpital, mais aussi maintient la cérémonie d’inauguration en présence des centaines de personnes qui avaient répondu positivement à l’invitation lancée ainsi que tous les officiels qui voudront bien leur témoigner leur soutien.
Selon le Dr Boisselier, les opérations auront en effet toujours lieu à Bobo Dioulasso dans la période prévue, dans l’hôpital d’un ami médecin qui hébergera l’équipe médicale de Clitoraid qui, elle, a déjà reçu les autorisations d’opérer. "La cérémonie d’inauguration est maintenue pour le 7 mars a 10h. Une conférence de presse se tiendra à l’issue de la cérémonie au sein de l’hôpital Kamkaso", a-t-elle dit.
(AIP) kkp/cmas
Source : Le Faso.net, 4 mars 2014,
http://www.lefaso.net/spip.php?article58183