vendredi 21 mars 2014

Municipales à Nantes - À l'extrême droite de Satan

Il faut jeter un œil dans l'alchimie des listes. Celle du FN, tiens, au hasard...
Sur la liste FN à Nantes, la numéro 2 de la liste est officiellement « Andrée Duroux ». En fait pas tout à fait. Clotilde Duroux a préféré apparaître un peu masquée, utilisant son 2e prenom. Madame veut pas qu'on la reconnaisse. Clotilde Duroux, très barrée ésotérisme et protégée du n°1 Christian Bouchet, lui même féru de satanisme* quand il ne mène par le FN de Loire-Inférieure. Si Bouchet prétend s'être assagi côté obscur de la force, c'est raté.
Andrée-Clotilde Duroux, la numéro 2 de la liste se fait aussi appeler Clotilde d'Albepierre, et parfois même Clothilde, ça fait plus médiéval. Albepierre, ce serait le nom du patelin du Cantal où elle est née. Parle l'arabe, l'allemand, l'ésotérisme dans le texte, adepte de sciences occultes, de magie arabe, ca se recoupe. Sous son pseudo d'Albepierre, elle s'affirme « membre de l’ Église catholique apostolique de la Sainte Croix », un machin groupusculaire qui n'a rien du bénitier classique. Par ailleurs Clothilde-Andrée Duroux-d'Albepierre dit pratiquer depuis plus de vingt ans les « voies opératives et magiques ». La titillez pas trop, elle vous transforme en crapaud. D'ailleurs un de ses amis, Jacques Sirgent, éditeur de bouquin sur les vampires, la présente comme une « sorcière ». Clotilde donne des conférences dans le musée privé du monsieur et fait parfois « des séminaires de magie, histoire, théorie et pratique ; sur la magie arabe, la magie amoureuse, la magie de protection ». Euh Cloclo, ça marche pour faire voter les gens ?
Elle a traduit en français un bouquin de Michael Aquino « De l'Eglise de Satan au Temple de Set » (Editions Camion Noir), a rédigé « Les 40 règles d'or pour pratiquer la magie en toute sécurité » (Editions Trajectoire) dont il faut au moins lire le sommaire : avant la règle qui conseille d'« écouter les voix » (très utile pour la séance de dépouillement du scrutin), on lira la règle 36 : « savoir refuser une étiquette, apprendre à la porter ». Apparemment, Clotilde-Andrée n'a pas su refuser l'étiquette FN. Elle a suivi la règle 31 : « se dévoiler partiellement ».
* Lulu en avait fait le portrait en 2012

Source : La Lettre à Lulu, Spécial Nunuchipales, 20 mars 2014,
http://www.lalettrealulu.com/nunuchipales/_a19.html

Note du CIPPAD : à lire également : Un drôle de prof sur les traces de Dracula