mercredi 2 avril 2014

Décodage Biologique - Conférence sur ces mémoires inconscientes qui parasitent notre existence

Le Docteur Françoise B. (Photo) animera une conférence mardi 8 Avril à 20h30 au centre Alexis Peyret, consacrée à "Ces mémoires inconscientes qui parasitent notre existence".
"Notre vie est parasitée par nos mémoires inconscientes qui influent sur nos comportements et créent nos névroses ordinaires. L'esprit conscient maîtrise 5% de notre être au monde, le reste est non verbal et inconscient" confie Françoise B. médecin gynécologue, formée au décodage biologique, à l’homéopathie, à la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), et au Yoga. La gynécologue connaît une foule de choses sur la vie périnatale et intra utérine, et a décidé d’y associer sa méthode Dé.Mé.Lés (Déprogrammation des Mémoires Lésionnelles), pour résoudre les conflits inconscients.
Source : La République des Pyrénées, blog de Serres-Castet, 2 avril 2014

Qu'est-ce que la Méthode Dé.Mé.Lés ? 
 
1. La méthode de déprogrammation des traumatismes :
Elle utilise le mouvement des yeux selon les découvertes de Francine Shapiro (E,M.D.R. 1987) ainsi que le frapper alternatif des mains.
2. La psychogénéalogie :
 Selon le travail d'Anne Ancelin - Schutzenberger qui définit la loi de fidélité familiale transgénérationnelle. Comment dans nos familles les drames, les deuils, les conflits de nos aïeux agissent sur nous et sur nos descendants.
3. L'influence de la vie péri-natale dans nos mémoires inconscientes :
La période englobant la conception, la vie intra-utérine, la naissance et la première année de la vie imprègne fortement le restant de notre existence.
4. La psychosomatique :
Comment nos émotions et nos stress agissent sur notre santé par le système neuro-végétatif et comment cela

Source : extrait du site de la Méthode Dé.Mé.Lés. du Dr. Françoise B., 2 avril 2014


M. Christian Flèche, formateur en décodage biologique

La commission a auditionné le 27 février M. Christian Flèche, formateur en décodage biologique : d’après le site internet de M. Flèche, il s’agit d’« une nouvelle approche de la santé à visée pratique s’intéressant sans exception à tous les symptômes physiques- angines, cancers, scléroses en plaques, diabètes, allergies - et psychiques - dépression, phobie, obsession - qui s’ appuie sur l’ expérience de nombreux chercheurs et praticiens ». Selon M. Flèche, d’autres auteurs ont « démontré que les maladies n’existent pas en tant que manifestation isolée d’une cause mais qu’il peut s’agir de programmes biologiques chargés de sens ».
Comme l’a précisé M. Flèche devant votre commission incrédule, son « travail s’appuie sur la biologie ainsi que sur la symbolique. Par exemple, les personnes souffrant du colon, dont la fonction est de véhiculer des choses sales, ressentent souvent qu’il y a quelque chose de pourri dans leur vie. Les problèmes de colon ascendant peuvent encore être reliés à des conflits avec les ascendants, ceux du colon descendant à des conflits avec les descendants. »
M. Flèche a par ailleurs été formé à la PNL ou Programmation neuro linguistique, qui d’après l’annuaire therapeute.com « se base sur l’observation du comportement humain et reproduit des savoir-faire efficaces permettant de modifier et d’améliorer nos modes de communications. »
- M. Flèche a affirmé au cours de son audition s’être démarqué des enseignements du Dr Hamer, inventeur du décodage biologique et condamné à trois ans de prison ferme en 2004 pour escroquerie et complicité d’exercice illégal de la médecine. M. Flèche allègue que sa méthode privilégie le doute, alors que le Dr Hamer a mis au jour de prétendues « lois biologiques ». La méthode du Dr Hamer est fondée sur les capacités d’autoguérison du malade, à condition que n’interfèrent pas dans ce processus des traitements conventionnels. M. Hamer a été condamné en 2004 à la suite de la plainte du mari d’une malade d’un cancer du sein, décédée en raison du refus des traitements classiques qui auraient pu la sauver. Il exerce aujourd’hui à l’étranger selon les mêmes principes que ceux qui lui ont valu sa condamnation. Selon M. Hamer, tout le monde peut guérir spontanément. Le cancer s’expliquerait par des causes psychologiques et par un stress important. M. Hamer a rebaptisé sa méthode « nouvelle médecine germanique» pour se démarquer des contrefaçons telles que celle que constituerait l’école de M. Flèche.
Source : extrait de la page 39 du Rapport sénatorial fait au nom de la Commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé, 3 Avril 2013,  http://www.senat.fr/rap/r12-480-1/r12-480-11.pdf