mercredi 30 avril 2014

Montréal - L'hypnotiseur Messmer poursuivi par un spectateur qui se serait blessé en dansant le French Cancan sous hypnose

Incapable de s’arrêter de danser le French Cancan après avoir été hypnotisé par Messmer, un spectateur poursuit pour presque un demi-million de dollars le « fascinateur » pour une entorse à son genou.
La soirée du 28 mai 2011 qui devait être une partie de plaisir pour Éric Morneau s’est plutôt avérée désastreuse, selon une poursuite qu’il a intentée contre l’hypnotiseur et la compagnie de production, Entourage Spectacle.
Selon le demandeur, qui vient de Granby et qui travaille comme exterminateur en milieu agricole, sa blessure est survenue alors qu’il était sous «hypnose profonde et [qu’il] n’avait pas le contrôle de ses mouvements».
Danser contre son gré
Dans le cadre de son spectacle, Messmer, Éric Normandin de son vrai nom, demande la participation de membres du public. Éric Morneau avait alors accepté de monter sur les planches du théâtre St-Denis à Montréal afin d’être hypnotisé.
Comme il a l’habitude de le faire en spectacle, Messmer aurait alors demandé aux candidats sur scène de danser le French Cancan. Et ils devaient danser à nouveau chaque fois qu’ils entendaient la musique. À l’entracte, les participants sont allés rejoindre les spectateurs dans la salle. Puis, la musique est repartie.
«Le demandeur n’a pu s’empêcher de recommencer à danser», peut-on lire dans la poursuite déposée la semaine dernière au palais de justice de St-Hyacinthe.
Messmer leur aurait ensuite demandé de danser «de plus en plus vite et de plus en plus fort». Éric Morneau se trouvait alors dans l’allée en pente de la salle de spectacle. En s’exécutant, il aurait soudainement senti une «vive douleur au genou droit qui l’a fait tomber sur les gens près de lui et qui l’a empêché de continuer à danser». Sa blessure était si «insupportable», qu’il avait de la difficulté à marcher.
Nombreux dommages
Un médecin lui aurait diagnostiqué une entorse au genou. Il aurait notamment dû subir une intervention chirurgicale pour une «déchirure sévère» du ligament croisé intérieur, «Tous ces problèmes vécus par le demandeur sont la cause directe de l’incident», indique la poursuite.
Le spectateur poursuit donc Messmer et Entourage Spectacle pour 456 692 $, indiquant que sous hypnose et n’ayant pas le contrôle de ses gestes, il ne pouvait «ni apprécier ni accepter les risques liés aux commandes» de l’hypnotiseur.
Entourage Spectacle a indiqué hier que sur plus de 70 000 personnes hypnotisées depuis huit ans, aucun incident n’a été signalé.
«Nous sommes désolés de constater que le défendeur a choisi de porter la situation devant les tribunaux. Entourage trouve déplorable la situation actuelle pour laquelle ni Messmer, ni Entourage ne peuvent être tenus responsables», a répondu la compagnie de production via courriel.
VALÉRIE GONTHIER
Source : Le Journal du Québec, 29 avril 2014,
http://www.journaldequebec.com/2014/04/29/lhypnotiseur-messmer-poursuivi-par-un-spectateur-qui-se-serait-blesse-en-dansant-le-french-cancan-sous-hypnose