vendredi 18 avril 2014

Urinothérapie - Le vermifuge

J'ai découvert lundi dans mon journal – avec un haut-le-cœur – qu'une bonne rasade d'urine (celle de l'infesté ou de son père) aurait un souverain pouvoir vermifuge. L'article invitait tout lecteur qui aurait testé l'étonnant remède à se manifester. Si Anne, fidèle lectrice, n'a pas eu elle-même recours à cette potion à côté de laquelle l'huile de foie de morue fait figure de nectar, elle me confie que certains de ses proches en sont bel et bien des adeptes. Et parmi ces téméraires, elle me précise qu'il y a même... un médecin"! Sylvie, tout aussi intriguée, a fait des recherches": selon elle, cinq millions d'Allemands seraient convaincus par l'« urinothérapie ». Pas surprenant que leur budget santé soit mieux portant que le nôtre"!
Source : La Nouvelle République, Deux-Sèvres, 18 avril 2014,
http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/04/18/Le-vermifuge-1877239

Note du CIPPAD : l’Urinothérapie (ou amaroli) : thérapie visant à ingurgiter de l'urine, directement (un verre le matin à jeun) ou indirectement (après stérilisation, dilution et conditionnement par un "pharmacien") afin de guérir certaines maladies. L'escroquerie repose principalement sur la préparation coûteuse de composés buvables, à faible teneur en urine, dont les effets homéopathiques ne sont pas scientifiquement démontrés.