vendredi 30 mai 2014

Bilderberg à Copenhague: le crû 2014 de Banksters sans frontières !

Donnez au peuple du pain et des jeux... Autrement dit, fermez-leur la gueule avec du maquedo et du poulet aux antibios, et détournez leur attention avec Rolland-Garros où des milliers de débiles en panamas ou parapluies, rangés sur des étagères chopent le torticolis en regardant deux super débiles se renvoyer jusqu'à plus soif une baballe jaune.
Les lucarnes à décerveler, les machines à bruits , les canards laquais, bref, la presse purée nous abreuvent de ces conneries. Rideau de fumée...
Pendant ce temps, à Copenhague, se réunit le nec plus ultra des chefs mafiosi du monde des « affaires » : le cercle dit de Bildenberg, officine créé à la sortie de la guerre à l'initiative d'un prince hollandais nazi, Bernhard des Pays-Bas et d'un richissime héritier pétrolier, David Rockfeller, espion à ses heures. Finalité de départ : la lutte contre le communisme ; à présent, organiser la domination du monde, avec le concours de l'OTAN au profit des grands prédateurs de la finance et des multinationales des USA.
Chaque année, sous haute protection policière, on ressort de sa naphtaline dorée le « capo di tutti i capi », David ROCKFELLER pour qu'il donne son onction aux autres capi de ce cartel mafieux. Très structuré, le Groupe de Bilderberg est organisé en trois cercles successifs.
Le « Cercle extérieur » est assez large et comprend 80% des participants aux réunions. Les membres de ce cercle ne connaissent qu'une partie des finalités et des stratégies du Club.
Le deuxième cercle, le Steering Committee, est un conseil de direction restreint, fort de trente-cinq membres, où se discutent et se préparent les orientations principales.
Au-dessus, il y a le premier cercle, le Bilderberg Advisory Committee (Comité consultatif) qui comprend une dizaine de membres, les seuls à connaître intégralement les stratégies et les buts réels de l'organisation. Ce sont ceux-là qui décident de l'orientation du monde occidental, qui organisent les crises, voire font déclencher les guerres (voir ce qui se passe en Ukraine) au plus grand profit de leur force de frappe : les entreprises financières (banques, fonds de pension, hedges fund, agences de notation, etc.) et les holdings de multinationales.
C'est eux qui ont voulu, planifié, piloté à dessein la crise économique afin de transformer la société en une société postindustrielle néo-féodale, gérée par la super-entité du cartel supra-national des financiers et industriels les plus riches...
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:
Source : Mediapart, Le blog de victorayoli, 30 mai 2014,
http://blogs.mediapart.fr/blog/victorayoli/300514/bildenberg-copenhague-le-cru-2014-de-banksters-sans-frontieres

Note du CIPPAD : En 1952, David Rockfeller, peut avant de contribuer à la création du groupe Bilderberg (1954), finançait Grégory BATESON pour étudier « les paradoxes de l’abstraction dans la communication », programme qui allait donner naissance à l’Ecole de Palo-Alto, promotrice de toutes sortes de psycho-techniques utilisées en coaching ou à des fins d’emprise mentale, en lien avec la mouvance New Age.