vendredi 16 mai 2014

Biofeedback - Amende de 10 000 $ pour pratique illégale de la médecine

Le Soleil
(Québec) - Lise Paradis domiciliée sur la 1ère Avenue à Québec a été condamnée, cette semaine, au Palais de justice de Québec, à payer une amende de 10 000$ pour un exercice illégal de la médecine.
Des accusations avaient été déposées par le Collège des médecins à la suite d'une enquête sur la pratique de Mme Paradis. Cette dernière utilisait un appareil appelé SCIO relié à un ordinateur pour faire un diagnostic de l'état de santé d'une personne. Des sangles étaient installées aux poignets, aux chevilles et à la tête des patients crédules.
Mme Paradis a dit à l'enquêteuse infiltrée du Collège des médecins que «cette machine dit tout ce qu'il y a dans le corps, pas besoin d'aller chez le médecin, c'est la nouvelle médecine sur terre et que les gens ne veulent plus se faire couper en morceaux», selon le communiqué de l'ordre professionnel.
Le président du Collège des médecins, le Dr Charles Bernard, a déploré, jeudi, cet exercice illégal de la médecine. «C'est de l'arnaque pure et simple. On exploite les gens. On leur vend de fausses consultations, des faux traitements, des produits qui sont carrément inefficaces. Actuellement, la mode est d'utiliser les nouvelles technologies, l'ordinateur et de placer des pseudoélectrododes sur les gens» a-t-il affirmé.
«Ce n'est pas un phénomène nouveau mais c'est grandissant. Bien des gens sont crédules. Avant, on a eu le sang vivant où on prenait une goutte de sang que l'on analysait sous un microscope. On faisait accroire toutes sortes de choses aux gens», a-t-il ajouté.
D'autre part, le Dr Bernard a souligné que les traitements illégaux en médecine peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. «Tu peux te faire avoir financièrement mais ça peut être préjudiciable pour la santé quand les gens arrêtent de prendre leurs médicaments parce qu'on leur dit que la médecine traditionnelle ce n'est pas bon. Il y a eu des décès qui ont été rapportés», a-t-il avancé.
Le président du Collège des médecins souhaite que des peines d'emprisonnement soient imposées aux personnes coupables de médecine illégale et que les amendes soient plus salées à l'avenir.
Pierre Pelchat

Source : La Presse, Montréal, 15 mai 2014,
http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201405/15/01-4767092-amende-de-10-000-pour-pratique-illegale-de-la-medecine.php