samedi 17 mai 2014

Iboga - Gabon : Un pasteur chassé pour sorcellerie

Un pasteur de l'église de l'Alliance chrétienne et missionnaire du Gabon, accusé de sorcellerie et de pratiques occultes, a été chassé du village de Bilengui, près de Mimongo, dans le département de l'Ogoulou, dans la province de la Ngounié (sud), a appris l'AGP.
Les agissements du pasteur Junior Moukinga et de ses deux servants ont été mis à jour par une vingtaine de jeunes qui s'initiaient au Bwiti dans le village, dans la nuit du 26 au 27 septembre dernier. Un pasteur chassé pour sorcellerie dans un village du sud Gabon
Dans cette contrée où pratiquement tout le monde est initié soit au Bwiti soit au Mwiri (pour les hommes) ou aux rites féminins du Nyembé et du Maboundi, les vingt jeunes avaient, à leur tour, décidé d'effectuer le voyage astral, pour rechercher les causes du blocage de leur promotion sociale.
Après avoir accompli le rituel nécessaire au voyage astral, sous l'oeil vigilant du maître initiatique, ils sont entrés en transe, les uns après les autres. Pendant qu'ils étaient dans cet état second, ils ont mystérieusement été dotés du don de la voyance.
Ils se sont tout d'abord intéressés aux personnes venues assister à la cérémonie d'initiation qui avaient pris place à l'intérieur et dans la cour du temple. Aux environs de 7h45mn du matin, les 20 initiés se sont levés pour "scruter" le village.
Ils ont alors commencé un tour du propriétaire, déterrant au passage bics, cahiers et autres trousseaux scolaires enfouis sous terre aux quatre coins du village. "Ce sont là des blocages qui font en sorte que les enfants ne réussissent pas à l'école", ont-ils confié.
Suivis par des anciens initiés et des badauds, les initiés en transe ont fait escale à l'Eglise de l'Alliance chrétienne. Sur les lieux, ils ont déterré des ossements et des crânes humains, ainsi que des talismans. Le pasteur Junior Moukinga et ses deux servants ont été alors pris à partie et passés à tabac par la foule qui s'était lancée à la suite des initiés en transe.
Pour les obliger à avouer qu'ils étaient responsables du "blocage" des jeunes dans le village, la foule en colère a mis du feu à leurs pieds après les avoir imbimbés de pétrole. Le pasteur et ses servants n'ont dû leur salut qu'à leur intervention mystique pour arrêter les mauvais esprits, des fantômes, qui se sont manifestés, semant la panique dans le village.
Informé de la situation, le médecin-chef de l'hôpital de Bongolo de l'Alliance chrétienne située dans la ville de Lébamba (chef-lieu du département de la Louétsi Wano) est venu à l'Eglise de Bilengui. "Je suis ici depuis 1967, je n'ai jamais assisté à un tel spectacle", s'est exclamé le médecin.
Sous la pression des villageois, le pasteur et ses complices sont finalement passés aux aveux, avant d'être conduits à l'hôpital de Bongolo pour être soignés. Ils ont ensuite été sommés de quitter le village pour ne pas nuire à la réputation de l'Eglise.
AGP

Source : Koaci Infos, 16 mai 2014,
http://koaci.com/gabon-pasteur-chasse-pour-sorcellerie-91816.html