jeudi 29 mai 2014

La Réunion - Une association de bien-être de la bouche suspectée d'exercice illégal de la médecine


Un couple de Piton Saint-Leu a été placé en garde à vue le 8 avril dernier pour exercice illégal de la médecine. Le mari, ancien dentiste, proposait des prestations autour du bien-être de la bouche et envisageait de proposer des formations aux praticiens. L'enquête se poursuit en préliminaire. Les protagonistes, eux, affirment être des pédagogues et non des thérapeutes.
PITON Saint-Leu
Encarnacion se dit encore choquée. "Ça a commencé par des gendarmes qui frappent à la porte à 6 heures du matin. Les enfants dormaient encore. Ils étaient une dizaine." Ce 8 avril, la perquisition suit. Les enquêteurs de la brigade de recherches de Saint-Paul investissent le logement de Piton Saint-Leu où la jeune femme vit avec Olivier, son époux, un ancien dentiste. Tous deux ont lancé une association en 2009 appelée Kâm Malaya. C'est du thaï qui signifie "L'être réunifié". Le but de la structure est de proposer du bien-être. Olivier est sensibilisé sur la bouche. En tant qu'ancien praticien, il estime que le bien-être passe aussi par là. Mais voilà, trois lettres ont été adressées au parquet de Saint-Pierre pour dénoncer un exercice illégal de la médecine. Des lettres de plaignants se disant inquiets quant aux prestations proposées.
Une dérive sectaire a d'emblée été supposée. Du coup, un signalement a été fait auprès de la mission interministérielle "Mivilude" et le Service des informations générales (ex-Renseignements généraux) a été alerté. "Dès qu'on parle de choses qui ne sont pas matérielles, on pense aux sectes", tranche la jeune femme alors placée en garde à vue.
Les investigations menées par les gendarmes n'ont pas permis de prouver cette dérive sectaire. "Nous sommes davantage sur du charlatanisme", remarque une source judiciaire. Seul l'aspect exercice illégal de la médecine est donc pris au sérieux par les enquêteurs. On reproche notamment aux deux protagonistes l'exercice de la profession de masseur kinésithérapeute et de dentiste. Un signalement a ainsi été transmis à l'ordre des médecins. Le délit de travail dissimulé pourrait également être retenu.
Prestations de 80 à 120 euros
Pendant 12 heures, le couple a donc été entendu sous le régime de la garde à vue. La jeune femme insiste : "Nous n'avons jamais eu la prétention d'être des thérapeutes. Nous sommes des pédagogues." Outre l'aspect "soins dentaires", on reproche aussi à Kâm Malaya d'avoir fait dans l'homéopathie.
Pour le couple, cette procédure serait le fait d'une personne malveillante voulant leur nuire. Encarnacion parle de "faux témoignage".
L'association proposait des prestations allant de 80 à 120 euros. Les intitulés sont abscons pour les non initiés : accompagnement manuel de la personne (Psychopédagogie perceptive) ; Accordage somato psychique de la bouche et des dents (psychopédagogie orale) ; "Massage bien-être perceptif" ou "Toucher Sensible" ; Accueil ontologique ; Homéopathie uniciste du sensible...
Le couple continue à se défendre : "Nous n'avons jamais voulu faire de médecine." Néanmoins, même s'il ne pratique plus et s'il n'est plus inscrit en tant que dentiste, Olivier est toujours appelé "docteur" quand il participe à des réunions publiques. Son expérience de "scientifique" est toujours mise en avant.
Au moment des interpellations, l'association venait de changer de statut pour devenir une SARL. Ainsi, l'ancien dentiste projetait d'assurer des formations pour les praticiens. Ce que Encarnacion appelle la "pédagogie perceptive". "Il y a une sensibilité de la bouche et des dents. L'idée est de faire ce que font les esthéticiennes avec le toucher perceptif", surenchérit la femme. "On avait commencé un cycle de formations en Europe. Désormais, c'est suspendu."
Une source proche de l'enquête nous confirme que les investigations se poursuivent. Les gendarmes ont notamment la charge d'évaluer le volume géré par l'association. Selon les premières constatations, cette affaire ne concernerait pas d'importants montants. Le dossier pourrait être bouclé en préliminaire dans les prochaines semaines sans ouverture d'information judiciaire. Le couple serait alors convoqué devant le tribunal correctionnel.
Nicolas Goinard
Source : Clicanoo, 22 mai 2014,
http://www.clicanoo.re/421212-une-association-de-bien-etre-de-la-bouche-suspectee-d-exercice-illegal-de-la-medecine.html

Note du CIPPAD : L’association, devenue SARL, Kâm Malaya semble associer l’homéopathie à des techniques telles que le « Toucher Sensible », la « Psychopédagogie perceptive »,  l ’« Accordage somato psychique », le « Mouvement interne ». Autant d’expressions qui constituent des éléments de langage de la Fasciathérapie et de ses pratiques dérivées inventées par le maître-à-penser Danis Bois, disciple du gourou indien Shri Ram Chandra. Gourou qui serait à l'origine du concept du  « Mouvement interne », jamais démontré depuis. A l’occasion d’une conférence donnée en février 2014, Olivier confirmait d’ailleurs avoir étudié ces méthodes pendant deux années auprès de M. Danis Bois.