mardi 6 mai 2014

Le Vatican sommé par l'ONU de s'expliquer

Le Comité des Nations unies contre la torture a suggéré lundi la mise en place d'un système d'enquête permanent à propos des abus sexuels de l'Eglise contre les enfants.
Le Vatican assailli de questions
Lors d'une séance du Comité qui a duré deux heures, la délégation du Vatican, emmenée par l'archevêque Silvano Tomasi, a été assaillie de questions sur sa politique, passée et présente. Des cas précis ont été évoqués.
Le Vatican, qui publiera sa réponse officielle mardi, s'est défendu en déclarant que l'Eglise faisait « son propre ménage » depuis dix ans et que les mesures prises avaient conduit à une diminution des abus sexuels de la part des prêtres sur les enfants.
Des tentatives d'intimidation sur des témoins
Le Géorgien George Tugushi, un des membres du Comité de l'Onu, a estimé que la commission internationale consultative récemment mise en place par le Pape François pour le conseiller sur la question allait dans le bon sens mais qu'elle était insuffisante.
"La commission pourrait avoir besoin d'aide pour s'assurer qu'elle est correctement informée de tous les cas et pour qu'elle puisse commencer à changer le climat d'impunité, mais elle ne peut être considérée, à notre avis, comme le substitut d'un système d'enquête qui fonctionne", a-t-il déclaré.
Le Comité contre la torture, a dit son rapporteur en chef, l'Américaine Felice Gaer, a reçu des informations selon lesquelles des témoins ont fait l'objet de tentatives d'« intimidation ». Il y a eu aussi des transferts de fonds pour éviter l'indemnisation des victimes, a-t-elle dit.
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:
Source : Ouest-France, 5 mai 2014,
http://www.ouest-france.fr/pedophilie-le-vatican-somme-par-lonu-de-sexpliquer-2523637