samedi 3 mai 2014

Lutte contre la pédophilie : la commission du Vatican veut des règles claires et universelles

Les huit experts mandatés par le pape pour lutter contre la pédophilie au sein de l'Église se sont réunis pour la première fois ce samedi.
La commission d'experts constituée par le pape François dans le but de protéger les enfants d'actes pédophiles veut travailler à l'établissement de règles universelles dans l'Église, ont indiqué ses membres à l'issue d'une première réunion, ce samedi 3 mai.
"Nous avons adopté le principe que le bien d'un enfant ou d'un adulte vulnérable doit être prioritaire dès qu'une décision doit être prise", ont indiqué dans un communiqué les huit experts de la commission, dont fait partie l'ancienne victime irlandaise Marie Collins.
Marie Collins, qui avait été abusée sexuellement dans sa jeunesse par un prêtre, a souligné avoir "une perception très positive" des travaux. "Il y a eu des progrès. Ainsi, dans mon diocèse (en Irlande) des protocoles très énergiques ont été mis en place" pour empêcher la répétition des abus, a-t-elle dit.
Aucune tolérance face à la négligence
Il ne devra y avoir aucune tolérance aussi bien "pour ceux qui commettent les crimes" que pour ceux "qui se montrent négligents" face à eux, a assuré le cardinal de Boston, Sean O'Malley.
Cette première réunion de la commission, constituée en mars, a insisté sur l'éducation du clergé, alors que le sujet est encore ignoré dans certaines régions du monde.
Le bien d'un enfant ou d'un adulte vulnérable doit être prioritaire.
Commission du Vatican
Sont membres de la commission la pédopsychiatre française Catherine Bonnet, la psychiatre britannique Sheila Hollins, l'ancienne chef du gouvernement polonais Hanna Suchocka, l'avocat italien Claudio Papale, le théologien argentin Miguel Yáñez et le père Hans Zollner, jésuite allemand psychothérapeute, organisateur en 2012 d'un symposium inédit regroupant des évêques du monde entier sur ce sujet.
Etant donné la complexité et la variété des situations, la commission va être élargie pour inclure des personnes d'autres zones géographiques et d'autres secteurs d'expertise. Des statuts seront aussi proposés au pape, qui devra les valider.
En janvier, des experts avaient accusé le Vatican de continuer à protéger les prêtres pédophiles. Le Vatican avait dénoncé une vision biaisée de certaines ONG.
Source : RTL et AFP, 3 mai 2014,
http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/pedophilie-la-commission-du-vatican-veut-des-regles-claires-et-universelles-7771678667