mercredi 14 mai 2014

Poulainville (80) - La voyance et le bien-être tiennent salon

Une douzaine de professionnels de la voyance est présente, depuis hier et jusqu’à demain dimanche, à la salle des fêtes de Poulainville (Métropole d’Amiens). Elle propose, entre autres, des consultations publiques et privées.
FKM Communication le voulait, Poulainville l’a fait : la ville accueille depuis hier le Salon de la Voyance et du Bien-Être, le premier du genre en terre samarienne. Le premier car les villes sont encore un peu réfractaires pour organiser ce genre de ma- nifestation. « Ça fait peur aux gens, avoue-t-on et regrette-t-on du côté de la société organisatrice. Une Ville a même refusé de nous accueillir de peur que nous laissions des esprits derrière nous en partant. »
Mais justement, avant de partir, le salon compte bien tordre le cou à ces idées préconçues sur le monde de l’ésotérisme. « Nous
voulons faire comprendre que le monde de la voyance, ce n’est pas que l’esprit et du négatif et pas non plus, que du charlatanisme. Les professionnels présents (NDLR : qui seront au nombre de 12) ne seront pas là pour dire aux gens ce qu’ils veulent entendre mais bien pour dire la vérité. »
« La voyance, c’est très mal vu »
Car autour des boutiques où tarots, pierres, pendules, bijoux artisanaux créés sur place et à la demande par une créatrice venue d’Albert et autour de conférences sur les entités ou la glande pinéale entre autres, se tiennent évidemment des consultations publiques (gratuites) et privées (entre 20 et 50 euros). Car « 95 % des visiteurs du salon viennent avant tout pour consulter » concède l’organisateur. Des visiteurs qui seront entre 400 et 600 à franchir les portes du salon selon la première prédiction du week-end, comme ces deux dames venues d’Amiens, la première « pour écouter les bêtises qu’on va y raconter » ironise-t-elle, la se- conde « surtout pour assister aux séances publiques mais aussi, selon le feeling, pourquoi pas pour consulter un médium ».
Des médiums et voyants venus de Paris, de Besançon mais aussi d’Albert, dans la Somme. Judith Fricot, puisque c’est d’elle dont il s’agit, avoue pourtant participer à son premier salon en 23 ans de pratique de la voyance « car pour rentabiliser l’investissement d’un salon, il faut faire de la voyance non-stop et ça, ce n’est pas bon, explique-t-elle. Mais je ne pouvais pas ne pas assister à un salon si près de chez moi. »
De plus, elle voit ici l’occasion de rendre ses lettres de noblesses à une pratique pas toujours estimée à sa juste valeur. « La voyance, c’est très mal vu ! Alors certes il y a des charlatans mais il y a aussi des gens qui font ça par passion » insiste celle qui regrette l’absence de l’existence d’un diplôme de voyant qui crédibiliserait la profession et lui donnerait peut-être enfin un vrai statut « car pour les impôts comme on ne sait pas où nous ranger, nous sommes dans la même catégorie que les péripatéticiennes. » Un métier encore plus mal vu.

Salon de la Voyance ce dimanche 11 mai de 11 à 19 heures à la salle des fêtes de Poulainville.
Source : Le Courrier Picard, 10 mai 2014,
http://www.courrier-picard.fr/region/la-voyance-et-le-bien-etre-tiennent-salon-a-poulainville-80-ia167b0n363347