vendredi 23 mai 2014

Québec - Santé: plus facile de se protéger des charlatans

Depuis hier, les Québécois peuvent facilement savoir si le professionnel de la santé qu'ils s'apprêtent à consulter est un charlatan. Le Collège des médecins du Québec a décidé de rendre publique une liste identifiant toute personne ayant été accusée de pratique illégale de la médecine depuis 2005.
En consultant le document, on apprend notamment que 46 charlatans ont reçu des sentences pour exercice illégal de la médecine depuis 2005. La peine la plus lourde a été imposée à Douglas Dawson, un Montréalais condamné à payer une amende de 64 000$ en 2013. Douglas Dawson, qui se faisait passer pour un médecin et un chirurgien auprès de personnes âgées, est un récidiviste qui avait déjà été déclaré coupable d'exercice illégal de la médecine en 1995, 2000 et 2009.
L'homéopathe Nicole Ouellet de Sherbrooke a quant à elle été condamnée à payer 48 000$ d'amende en 2005 parce qu'elle établissait ses diagnostics en utilisant un pendule auprès de ses clients. Elle aurait notamment diagnostiqué la syphilis, la lèpre et des cancers du cerveau et du sein. Nicole Ouellet a été condamnée à 2 ans de prison en 2007, car elle refusait d'acquitter l'amende.
Le président du Collège des médecins, le Dr Charles Bernard, a profité de l'occasion pour rappeler que, selon lui, «les amendes imposées ne sont pas assez dissuasives pour empêcher les charlatans d'exercer illégalement la médecine.» Le Collège demande depuis plusieurs années au gouvernement de resserrer les lois à cet effet.
Ariane Lacoursière

Source : La Presse, 23 mai 2014,
http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201405/23/01-4769162-sante-plus-facile-de-se-proteger-des-charlatans.php