vendredi 16 mai 2014

Spiritisme - Morse et résurrections

NUMÉRIQUE Le premier message télégraphique a frappé les esprits.
Peu après que Morse a débuté publiquement le télégraphe électrique en 1844, de mystérieux phénomènes ont lieu à Hydesville dans le nord de New York. Le 31 mars 1848, des frappements effrayants se font entendre dans le domicile de la famille Fox. Ces inquiétants toc toc resurgissent régulièrement dans le folklore, d’ordinaire attribués aux poltergeists. Mais les sœurs Fox décident de frapper en retour, communiquant avec l’esprit via un code simple. Un coup pour oui, deux pour non, elles ont développé tout un alphabet, comme une sorte d’écho spectral aux points et aux tirets qui dévalaient les câbles télégraphiques à travers le pays. L’expérience est largement médiatisée, la presse écrit que «Kate Fox avait ouvert une ligne télégraphique avec l’autre monde», et les sœurs deviennent des célébrités dans tout le pays.
C’est l’amorce d’une vague de spiritisme qui va submerger le Nouveau, puis l’Ancien Monde. Réunis lors de séances conduites par des médiums, les spiritualistes pensaient que le monde matériel pouvait recevoir des transmissions de l’autre monde, via ce qu’ils appelaient le «télégraphe céleste». Pour établir un canal avec les morts, ils avaient recours à un arsenal de médias sans fil très sophistiqués : écriture automatique, planchettes ouija, ou cordes vocales d’un médium généralement féminin. D’après Erik Davis, l’auteur de Techgnosis, le spiritualisme est la «première religion populaire de l’âge de l’information».
Reflet de la confusion culturelle causée par la croissance explosive de la science et des technologies durant la révolution industrielle, le spiritualisme était aussi une tentative pour surmonter la division croissante entre rationalisme et religion, à une époque où communiquer par le télégraphe ne semblait pas moins magique que parler avec les morts. Les spiritualistes étaient persuadées alors que les découvertes scientifiques, et tout spécialement sur l’onde électromagnétique, allaient permettre de lever le mystère de ces phénomènes inexpliqués. Ils comptaient dans leurs rangs d’éminents scientifiques, qui pensaient pouvoir trouver des explications rationnelles à des phénomènes mystérieux comme la clairvoyance, l’hypnose, la télékinésie, la télépathie et autres curiosités parapsychologiques.
Le télégraphe électromagnétique et le télégraphe spirite ont engendré deux histoires radicalement différentes des télécommunications, analyse Jeffrey Sconce dans Haunted Media (Duke University Press). D’un côté, l’appareil de Morse allait conduire aux technologies de communication du siècle suivant et poser les fondations de l’âge de l’information. De l’autre, les frappements des sœurs Fox ont inspiré la fascination pour l’occulte de l’ère moderne.
Marie LECHNER
Source : Libération, 15 mai 2014,
http://next.liberation.fr/arts/2014/05/15/morse-et-resurrections_1018236