vendredi 23 mai 2014

UNIVERSITE FERNANDO PESSOA / CLESI .... TOUT ÇA POUR ÇA !

Mauvaise surprise pour les étudiants inscrits au CLESI (anciennement dénommé Université Fernando Pessoa de Toulon, N.d.C.). Les heures d'apprentissage de portugais ne leur serviront finalement à rien. La direction du CLESI vient de leur annoncer que la convention signée avec l'UFP Porto était rompue : ainsi s'envole la promesse de poursuivre les études commencées à Toulon ou à Béziers afin d'obtenir un diplôme portugais de chirurgien-dentiste, d'orthophoniste ou de masseur- kinésithérapeute.
C'est la 2ème fois que le CLESI - ex Pessoa Toulon se voit contraint de changer ses plans. Les étudiants inscrits il y a 18 mois pensaient tout d'abord obtenir un diplôme portugais après 5 ans d'études sur le sol français. Puis, c'était 2 ans en France suivi d'un départ au Portugal.
Aujourd'hui, nul ne sait quelles seront les prochaines promesses : il parait que le directeur du CLESI cherche des issues dans d'autres pays européens ... tout ça n'est pas bien sérieux !
De plus, la publication de l'arrêté d'application de la loi Fioraso (réforme de l'enseignement supérieur) est annoncée dans les prochains jours. Ce texte définira les conditions d'accréditation et fixera un délai de 6 mois au CLESI pour se mettre en conformité ... sous peine de fermeture.
Nous avons du mal à comprendre que les étudiants inscrits, qui de plus découvrent qu'ils n'ont pas de couverture maladie, ne se révoltent pas et ne poursuivent pas les responsables de cet immense chaos.
S'ils se décident, la CNSD sera à leurs côtés.
Source : Confédération Nationale des Syndicats Dentaires, 14 mai 2014,
http://www.cnsd.fr/actualite/focus-sur/pessoa-le-clesi

Note du CIPPAD: 

Courrier envoyé par le Président du CLESI aux étudiants, ici.
 

Le Recteur de l’Université Fernando Pessoa, M. Salvato Trigo, cautionne personnellement le développement de la Fasciathérapie et de la Somato-psychopédagogie, méthodes de nature ésotérique inventées par M. Danis Bois.

 

Outre le fait qu’il était rapporteur de la thèse de Mme Hélène Bourhis portant sur la « somato-psychopédagogie », Salvato Trigo faisait également partie du jury d’agrégation de M. Danis Bois, en janvier 2010, à Porto. Agrégation  qui a ensuite permis à ce dernier de devenir professeur de l’Université Fernando Pessoa.

Salvato Trigo, intervient également dans les congrès organisés par M. Danis Bois, disciple du gourou Ram Chandra. Ce fut notamment le cas en mai 2011 lors de la rencontre « Identité, altérité, réciprocité - Pour une approche sensible de la formation, du soin et de l’accompagnement »,  ainsi qu’en octobre 2012 au Congrès « Fascia » de Bruxelles dont il a assuré la clôture de la session plénière.
 
Il convient de rappeler que la Fasciathérapie a été vivement dénoncée dans le Rapport parlementaire fait au nom de la commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé, d’avril 2013. Sa pratique constituant une faute disciplinaire au sens des articles R. 4321-123, R. 4231-124 et R. 4321-125 du code de la santé publique.

Pour rappel :

- L'Université Fernando Pessoa a-t-elle le droit de former nos futurs dentistes ?
- Les sectes entrent à l’hôpital
- Face au cancer, la fasciathérapie continue de diviser à Angers
- Thèse d’Hélène Bourhis : Toucher manuel de relation sur le mode du Sensible et Intelligence sensorielle, Recherche qualitative auprès d’une population de somato-psychopédagogues