vendredi 13 juin 2014

Angers – Il détenait des images pédophiles

A Angers, le prêtre à la tête de la paroisse Saint-Martin-des-Champs a été mis en examen et écroué, hier soir.
Lorsque les enquêteurs de la police judiciaire d'Angers sont venus au presbytère de la paroisse Saint-Martin-des-Champs, le matin du 10 juin, il s'est tout de suite dénoncé. Joseph Renaud, prêtre d'Angers de 65 ans, allait passer sa première nuit à la maison d'arrêt, hier soir.
Déféré au parquet à l'issue de sa garde à vue, le sexagénaire est d'abord passé dans le bureau d'un juge d'instruction angevin. Le juge des libertés et de la détention a ensuite décidé de le placer en détention provisoire. Le curé à la tête de la paroisse Saint-Martin, dans le quartier de la Roseraie, est mis en examen pour importation, détention et diffusion d'images à caractère pédopornographiques. L'examen du contenu des deux seuls ordinateurs de la paroisse connectés à internet n'est pas terminé, mais près d'une vingtaine de photos ont d'ores et déjà été découvertes.
L'enquête est partie des Etats-Unis. « Fin 2012, la société Microsoft signale à un office de protection des mineurs américain que 7 à 8 photos pornographiques mettant en scène des mineurs prépubères ont été postées sur un cloud (NDLR, espace de stockage en ligne) », détaille Yves Gambert, procureur d'Angers. Le FBI enquête. Les clichés ont été postés depuis un ordinateur, en France. Mi-2013, l'information arrive à la Direction centrale de la police judiciaire à Nanterre, via l'ambassade de France aux Etats-Unis : Interpol est saisi. L'adresse IP de l'ordinateur recherché mène jusqu'à la paroisse Saint-Martin, à Angers. Le parquet d'Angers récupère le dossier, en janvier. Une information judiciaire est alors ouverte.

« Il reconnaît avoir téléchargé et détenu ces images. Mais il pourrait également en avoir diffusé... Nous nous trouvons face à une personnalité qui a un certain âge, qui est troublée », précise Yves Gambert. L'enquête ne fait que démarrer. Responsables de l'église diocésaine et tous ceux que Joseph Renaud côtoyait au quotidien seront entendus. « Aucun élément ne laisse penser qu'il y a eu passage à l'acte. Mais, comme les éducateurs ou les médecins, les prêtres inspirent toute confiance. Derrière ces photos, il y a des victimes. »

Doyen du doyenné Angers couronne, coordinateur diocésain de la Mission ouvrière, aumônier diocésain de l'Action catholique ouvrière, aumônier des sourds et malentendants, Joseph Renaud vient d'être nommé curé des paroisses Saint-Barthélemy-d'Anjou et Saint-Maurice-Saint-Pierre de Trélazé-Sorges.

Nathalie HAMON
Source : Ouest-France, 13 juin 2014,
http://www.ouest-france.fr/il-detenait-des-images-pedophiles-2623680