lundi 2 juin 2014

Vatican - Le pape ferme 1.600 comptes en banque

Au lendemain de révélations sur des opérations douteuses entre l’IOR, la banque du Vatican, et Banca Carige, le pape a confirmé pour la première fois la fermeture de comptes "non autorisés".
Le pape François fait le grand nettoyage. Après la réflexion, l'action. Face aux interrogations sur les relations entre l'IOR (l'Institut pour les œuvres de religion) et Banca Carige, la sixième banque italienne aujourd'hui en pleine tourmente, le pape entérine la fermeture de 1.600 comptes irréguliers de la banque du Vatican (sur près de 19.000 comptes). C'est la première fois que le Vatican confirme la fermeture des comptes laïcs "non autorisés" à la suite de l'audit de la société américaine Promontory Financial. Tout en reconnaissant avoir souscrit à une émission d'obligations convertibles de 390 millions d'euros de Banca Carige en mars 2010, à hauteur de 100 millions d'euros, la banque du Vatican souligne avoir revendu ses titres, un an plus tard. Par ailleurs, le pape a promis de faire toute la lumière sur la perte de 15 millions d'euros liée à un investissement dans la société de production Lux Vide, créée par Ettore Bernabei, membre de l'Opus Dei et proche de l'ancien secrétaire d'État de Benoît XVI, Tarciso Bertone. François a même ordonné une enquête sur des opérations réalisées entre l'IOR et la Fondazione Carige, principal actionnaire de la banque génoise dont l'ex-président, Giovanni Berneschi, a été récemment placé sous arrêts domiciliaires pour "escroquerie".
"Même si la perte sur Lux Vide s'est cristallisée en 2013, toutes ces opérations regardent la gestion passée de l'IOR sous le règne de l'ancien management", souligne aujourd'hui l'entourage du président de l'IOR, Ernst von Freyberg, nommé en février 2013. Certains observateurs évoquent un "règlement de comptes" à l'encontre du cardinal Bertone, ex-numéro 2 du Vatican, aujourd'hui sur la sellette. Le pape a également confirmé la création d'un fonds souverain visant à regrouper l'intégralité des avoirs du Saint-Siège en vue d'une plus grande transparence.
Source : A.F. Le Journal du Dimanche, 1er juin 2014,
http://www.lejdd.fr/Societe/Le-pape-confirme-la-fermeture-de-1-600-comptes-en-banque-non-autorises-669507