mardi 29 juillet 2014

Internet - Voyance en ligne : les dérives du système

La voyance en ligne, ou comment perdre son argent...et son âme.
La voyance est une activité aussi vieille que l’homme, car elle donne (ou est censé donner) ce que l’on ne peut acquérir soi-même ; une vision de notre futur et surtout la possibilité d’influer sur ce dernier. Les oracles, voyants ou médiums ont été de toutes les époques, mais ils étaient si l’on peut dire institutionnalisés voir sacralisés. Aujourd’hui époque des « sans », sans religion, sans repère, sans référence auxquelles se rattacher, l’humain devient une proie facile pour toutes les arnaques financières ou spirituelles, mais plus grave un enjeu pour les sectes et autres intégrismes de tous poils.
Pourquoi fait-on appel aux voyants et surtout à la voyance sur internet.
Par ce que l’on est en demande, donc en souffrance (réelle ou imaginaire). Que cela soit la femme au foyer qui s’ennuie, le travailleur victime (encore une fois réelle ou imaginaire) de son patron ou de ses collègues de travail et la liste pourrait s’allonger indéfiniment ; nous tous à un moment de notre vie sommes fragilisés par un vide que l’on cherche à combler. Tous, nous sommes des victimes potentielles des escrocs du marché de la voyance en ligne.
Mais il existe une autre catégorie de personne peut-être encore plus réceptive. Ce sont les narcissiques qui veulent s’élever à tout prix et pour qui tout est bon pour réussir la vision qu’ils ont de leur avenir. Ceux-là sont des proies rêvées pour les sectes qui se cachent derrière la voyance en ligne. Car ce sont déjà des hommes ou des femmes de pouvoir qui se révéleront de bons protecteurs par la suite.
Vrais voyants et marchands d’illusions.
Les vrais voyants existent quoiqu’en disent les rationalistes scientifiques qui rejettent ce qu’ils ne peuvent expliquer. Mais à l’image de la musique classique ou de la sculpture, seul un petit nombre de personnes développent des dons de voyance. La précocité et le génie d’un Mozart ne s’expliquent pas rationnellement pourtant ils existent ; il en est de même pour la médiumnité. Malheureusement comme tout ce qui est irrationnel et non quantifiable la voyance a généré un véritable marché du rêve. L’anonymat d’internet a facilité l’éclosion de sociétés dont la raison d’être principale est « d’extorquer » le maximum d’argent aux personnes suffisamment crédules pour se connecter aux sites de voyance sur internet. La technique est simple, faire parler la personne le plus possible. Le but premier est évidemment l’argent à raison de quelques euros à 10/12€ la minute de connexion. Mais les téléopérateurs censés être des voyants doivent aussi soutirer le plus d’informations possible aux appelants. Il s’agit ensuite de leur retourner des « visions » en accord avec leurs attentes dans le but de créer une dépendance qui génèrera de nouveaux appels. Il faut savoir que ces sociétés génèrent des chiffres d’affaires en dizaines de millions d’euros par an, dans la plus totale opacité grâce aux montages financiers à partir de paradis fiscaux. À ce propos il convient de préciser, et ce à l’image de tous les trafics que permet le Net, que les chiffres globaux cités ici ou là dans les médias ou des sites d’informations sont au mieux des extrapolations. En effet comment peut-on chiffrer réellement ce qui par définition est caché dans l’économie parallèle clandestine.
Oui presque toute la voyance en ligne est une arnaque financière.

Pour la simple et bonne raison qu’aucun voyant sérieux n’est en mesure d’exercer son art, sans avoir la personne physiquement devant lui. Tout au plus se servira-t-il d’internet pour sa communication. Répétons le, la voyance par internet est elle-même une dérive de marchandisation de l’art divinatoire. La meilleure preuve en est, les appels à candidatures récurrents des sociétés du marché de la voyance en ligne pour des postes de téléopérateurs (téléphonie ou web), avec formations diverses tel que la Programmation Neuro-Linguistique.
La voyance réelle génère déjà de nombreux escrocs, mais ceux-ci peuvent avoir tôt ou tard à rendre des comptes à la justice. Par contre la virtualisation et l’anonymat du Web permettent en toute impunité de vider les comptes en banques, mais plus grave d’endoctriner les personnes en souffrance ou simplement en recherche de « quelque chose ».

Mais c’est aussi un formidable réservoir pour les recruteurs de tous poils.

Nous allons aborder ici la face la plus noire de la voyance sur le net. Derrière certaines sociétés qui offrent leurs services au travers de pseudo voyants (plus souvent des voyantes d’ailleurs) se cachent des opérations de recrutement par des sectes, des groupes intégristes voir terroristes, ainsi malheureusement que des trafiquants d’organes humains. Ce dernier trafic est en croissance exponentielle tout particulièrement dans les pays en développement pour satisfaire une classe aisée montante. Il préfère recruter des personnes via le net et les amener à se déplacer à l’étranger, où les risques pour ces trafiquants de procéder aux enlèvements sont moindres qu’en Europe ou en Amérique du Nord. Pour en revenir aux sectes et groupes intégristes, la voyance par internet agit d’abord comme une toile d’araignée puis comme une drogue. Le but étant d’amener la personne dans leurs filets et surtout de lui soutirer le plus d’informations personnelles possible qui seront utilisées contre elle pour accroitre sa dépendance au groupe.
Une personne en souffrance ou en demande va s’accrocher à la première main tendue, sans avoir le recul et la capacité d’analyse pour séparer le bon grain de l’ivraie. La facilité et l’attractivité d’internet abolissent encore plus ces facultés. Aussi ne le répétera-t-on jamais assez, est-ce à l’entourage de la personne à détecter les signes de dépendance qui vont mener celle-ci, au mieux à se ruiner financièrement et au pire à disparaitre dans l’obscurantisme des sectes.

Karine Jouffrau

Source : NUMEDIA, 28 juillet 2014,
http://www.numedia.fr/voyance-en-ligne-les-derives-du-systeme-1091782014.html

Sur le même sujet :