vendredi 15 août 2014

Ile de La Réunion - Questions sur la vie privée : la coach en entreprise assume

Professionnelle du coaching en entreprise, Catherine Roche a finalement réagi à l’article portant sur l’étrange questionnaire qu’elle a soumis aux employés d’une entreprise de La Possession dans le cadre des entretiens annuels de formation. La coach a préféré envoyer un communiqué pour s’expliquer sur le sens de ses questions portant notamment sur la vie sexuelle des salariés (nos éditions précédentes).
« Mon métier consiste à être mandatée par des entreprises qui souhaitent voir leurs salariés évoluer et s'épanouir en interne, explique-t-elle. La confidentialité est donc le maître mot. L'objectif des entretiens de fin d'année est de permettre à chaque acteur de l'entreprise de faire un bilan sur ses acquis mais il s'agit surtout de se projeter dans l'avenir au travers de challenges, d’objectifs, de formations ou d'une évolution de poste ».
Un courrier à la Cnil et à la Direction du travail
« À chacune de mes missions, je commence par un entretien de fin d'année avec la direction. (...) Sonder l'univers de la compétence professionnelle sous un angle uniquement technique n'est pas toujours possible. Effectivement se sentir "auditer" sur ses compétences est générateur de stress les premières fois et le temps accordé à cette entrevue est minuté. Dans le cas de cette société, un questionnaire généraliste sur la gestion du stress m'a paru nécessaire. Il pouvait paraître surprenant, hors de propos même, mais c'était bien entendu l'objectif recherché ». Catherine Roche semble donc assumer ces questions portant sur la vie privée des salariés.
« Décortiquer les compétences, soulever les éventuels problèmes, proposer des solutions et n'aborder que les éventuels blocages issus de l'univers professionnel reste un exercice délicat. Si il n'y a pas d'obligations de la part du salarié juste le choix de participer ou pas ; ce n’est pas mon cas. Mon rôle et de mener à bien la mission quelles qu'en soient les difficultés. Souvent ce qui est nouveau surprend, la situation le prouve ». On saura sans doute bientôt ce que les autorités en pensent. Clara Derfla, du syndicat Union régionale, a envoyé un courrier à la Direction du travail et à la Cnil, après avoir rencontré des salariés de l’entreprise possessionnaise.
H.A.

Source : Clicanoo, La Réunion, 9 août 2014,
https://www.clicanoo.re/433129-questions-sur-la-vie-privee-la-coach-en-entreprise-assume.html

Sur le même sujet :