mercredi 20 août 2014

L'eau de la fontaine St-Laurent bénite

Samedi, Quetteville a célébré son saint patron : Saint Laurent, reconnu par l'église comme l'un des Saint-Guérisseur. Raison pour laquelle l'eau de la fontaine a également été bénie.
A l'issue de la messe célébrée par le Père Zannier, les Frères de Charités des communes alentours, suivis des fidèles, ont accompagné le père et le maire jusqu'à la fontaine, située à l'entrée du bourg, pour en bénir l'eau. Après une seconde halte au calvaire, l'assemblée s'est réunie devant la mairie pour un vin d'honneur offert par le comité des fêtes, en attendant le repas du soir. Près de 70 convives se sont retrouvés, dans les locaux de l'école, pour partager un dîner dans une ambiance amicale.
Un homme guérit

Saint-Laurent fut arrêté lors de l'une des dernières persécutions contre les Chrétiens par l'Empereur Decius, et torturé par le fouet et le feu avant d'être décapité le 10 août 258 (date à laquelle il est toujours vénéré), et inhumé à Rome.
Ayant subi le supplice du feu, il est invoqué dans les cas de brûlures, de maladies de peau, notamment de « zona » également appelé « le feu de Saint-Laurent ». « Il y a un an ou deux, relate le maire, Jean Dumont, un monsieur, qui n'est pas de la région, est venu assister à la messe de la Saint-Laurent. Il s'était gravement brûlé à la jambe ; il était sur le point d'être amputé... Il a été guéri grâce à l'eau de la fontaine Saint-Laurent ! Une plaque a été posée en remerciement dans l'église. »
Beaucoup de gens, souvent anonymes, croyant ou non, viennent chercher de l'eau. Mais pour que la guérison soit effective, il y a tout un protocole à respecter. Il faut d'abord se rendre à l'église où se trouve la statue de Saint Laurent, et la toucher. Parfois même piquer l'endroit précis où il souffre. Ensuite, il faut se rendre à la fontaine, en contre-bas, boire l'eau de la source miraculeuse et se laver la partie du corps atteinte par le mal avec un mouchoir, qu'on finit par accrocher à une branche à proximité de la fontaine.
Témoignage

Quelques instants après la bénédiction de la fontaine, le Père Zannier confiait avoir eut lui-même recourt aux bienfaits de la source : « Il y a 21 ans, je souffrais d'un zona, près de l'œil gauche. Avec un zona, on a entre 7 et 8 jours pour intervenir avant que le nerf optique ne soit brûlé. Alors, je suis venu à la source, parce que les gens disaient qu'elle avait des vertus : j'ai simplement lavé mon œil. Il est vrai que j'ai été guéri ».
Source : Le Pays d’Auge, 15 août 2014

Note du CIPPAD : étonnant, non ?