dimanche 24 août 2014

Nièvre - Lise Bourbeau à Pougues : une conférence pour apprendre à se connaître

Extrait de l’article référencé :
« Lise Bourbeau revient à Pougues pour une conférence. Lise Bourbeau, conférencière, fondatrice d'un centre de santé et de développement personnel « Écoute ton corps » réputé au Québec, sera exceptionnellement présente, au cours de sa tournée en Europe (dix étapes), au Casino de Pougues-les-Eaux, jeudi 18 septembre, à 19 h 45.
Apprendre à se connaître
Elle animera une conférence sur le thème « Être vrai, c'est quoi au juste ? ». Sa philosophie est basée sur le fait que le corps humain est un outil extraordinaire pour apprendre à se connaître. « En écoutant les messages que notre corps et notre environnement nous envoient, tels que les problèmes physiques ou relationnels, nous sommes ramenés vers l'amour véritable et le respect de nous-mêmes et des autres. Ces messages nous aident à devenir conscients des causes de nos blocages afin de les transformer pour retrouver un bien-être aux niveaux physique, émotionnel et mental. » »
Source : Le Journal du Centre, 24 août 2014,
http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/grand-nevers/2014/08/24/lise-bourbeau-a-pougues-une-conference-pour-apprendre-a-se-connaitre_11118946.html

Cette secte qui prône l'abandon des thérapies

Lise Bourbeau, fondatrice du mouvement Ecoute ton corps, est attendue à Angers début octobre. Ce mouvement présente des risques sectaires selon la mission de lutte contre les sectes.

Attention, danger. C'est une conférence qui a attiré l'attention de la Ligue des droits de l'Homme et du Cippad, le centre d'information et de prévention sur les psychothérapies abusives de Maine-et-Loire. Une conférence apparemment anodine sur le thème Ecoute ton corps, ce qui, a priori, ne peut faire que du bien.
Sauf que la conférencière est plutôt controversée. Lise Bourbeau a vendu des centaines de milliers de ses livres qui expliquent que toute maladie a une origine psychologique. Surtout, elle fait référence à la nouvelle médecine germanique du Dr. Ryke Geerd Hamer, plusieurs fois condamné pour avoir incité des patients atteints du cancer à abandonner leur traitement. Le mouvement « Ecoute ton corps » figure sur la liste noire des voies à risque sectaire de la Miviludes, la mission de lutte contre les sectes.
Pas la première fois à Angers
« On est bien dans une dérive sectaire », assène Lionel Gauguin, président du Cippad en Maine-et-Loire. Qui énumère les critères de risque : « La rupture avec les proches. Selon Lise Bourbeau, les maladies ont toujours un lien avec l'enfance, avec les parents. Ensuite, la culpabilité du malade. Enfin, la captation : le patient revient tout le temps voir son soi-disant thérapeute. »
La conférence doit avoir lieu salle Daviers. C'est une association du nom des Sens de Tao qui a réservé la salle auprès de la Ville, sans indiquer le nom de la conférencière. Mais ce n'est pas la première fois que le mouvement Ecoute ton corps intervient à Angers.
Au printemps, un atelier a été organisé à Ethic étapes, par Françoise Baumard, « diplômée de l'école de vie internationale Ecoute ton corps ». Françoise Baumard indique pratiquer le « reiki », autre pratique mise en cause par la Miviludes. La mission alerte : « Des témoignages accablants ont été recueillis par des associations de victimes. » Toujours à Angers, la librairie ésotérique Le jardin d'Eden fait la promotion de la conférence de Lise Bourbeau.
Angers terre de prédilection des mouvements ésotériques ? Voici deux semaines, L'assemblée du Renouveau organisait une conférence, cette fois dans un lieu privé. Mouvement fondé en Australie, cette assemblée fait l'apologie des guérisons miraculeuses.
Lise Bourbeau prétend décoder la signification métaphysique et spirituelle des malaises et maladies. Au chapitre du cancer, on lit : « Si le cancer atteint un sein, c'est parce que tu devrais t'accepter dans ta façon de materner les autres, même si ça ne répond pas toujours à leurs dé- sirs et attentes ou à ce que tu as appris. » Et pour guérir de la crédulité, elle propose quoi ?
Marianne Deumié.

Source : Ouest-France, 26 septembre 2013,
http://www.ouest-france.fr/cette-secte-qui-prone-labandon-des-therapies-682583

Sur le même sujet :