vendredi 15 août 2014

Santé - Ostéopathie, chiropratique : attention aux cervicales

Les cardiologues américains mettent en garde contre les manipulations cervicales pratiquées en ostéopathie, chiropratique et médecine manuelle. Chez certains patients, il existe un risque d’accident vasculaire.
Les ostéopathes et les chiropracteurs connaissent les risques de dissection Pub de l’artère cervicale, pouvant entraîner une hémorragie, lors d’une
manipulation des vertèbres du cou. Heureusement, ce risque est
rarissime. En 2012, un rapport de l’Inserm avait tenté de l’évaluer. La fourchette était large, allant d’un accident vasculaire cérébral (AVC) pour 400 000 manipulations des cervicales à un AVC pour 5,8 millions de manipulations.
Deux sociétés scientifiques américaines, rassemblant des cardiologues et des neurologues, viennent de publier un état de lieux dans la revue Stroke.
Ils rappellent que la dissection de l’artère cervicale est une des principales causes d’AVC chez les adultes jeunes et d’âge moyen. Pour eux, les manipulations mécaniques des vertèbres du cou peuvent aggraver des micro-lésions de l’artère qui passe à proximité. Cette fragilité était probablement pré-existante chez les patients victimes d’une hémorragie à la suite d’une manipulation vertébrale.
Tout le problème est d’identifier ces personnes à risque.
Les médecins américains ne remettent pas en cause l’intérêt de l’ostéopathie et de la chiropratique, mais ils invitent les praticiens à redoubler de vigilance et à informer leurs patients sur les risques.
Ils rappellent au passage les symptômes de l’accident vasculaire cérébral : maux de tête d’apparition brutale, difficultés de langage, troubles oculaires... En présence de ces symptômes, un avis médical s’impose d’urgence.
Source : Santé Magazine, 12 août 2014,
http://www.santemagazine.fr/actualite-osteopathie-chiropratique-attention-aux-cervicales-58886.html