mercredi 10 septembre 2014

Ebola - Décès d’un guérisseur en Guinée : Eva Marie Coll Seck met en garde les tradi-praticiens sénégalais

Suite aux ravages de l’épidémie Ebola
dans la sous-région, nombre d’individus pris de panique, sont tentés d’affluer vers les officines de médecine traditionnelle ou les demeures de guérisseurs. Ce qui a occasionné sans doute en Guinée, le décès d’un soignant tradi-praticien infecté par mégarde par le virus. Le ministre de la Santé et de l’Action Sociale qui a délivré cette information, s’en est servie pour mettre en garde les tradi-praticiens sénégalais et les exhorter à s’imprégner de toutes les précautions émises dans le cadre de la sensibilisation. A l’occasion de la journée Africaine de la médecine traditionnelle, le ministre de la Santé et de l’Action sociale a, dans la croisade contre le virus Ebola, alerté les tradi-praticiens sur leur exposition au danger de la contamination.
En résumant le cas du jeune guinéen qui a importé la maladie au Sénégal, le ministre a précisé qu’il voulait tricher avec le personnel de soins de l’hôpital Fann en disant ne pas connaître cette maladie, alors que beaucoup de ses parents sont morts de Ebola. Mais, des informations qui leur sont parvenues indiquent que l’un de ses parents décédés a été voir un tradi-praticien qui, infecté sans doute par son patient, a également rendu l’âme.
Le ministre de la Santé alertée par ce cas singulier en a profité pour mettre en garde les tenants de cette médecine sur le danger de recevoir des malades chez eux. Tout en les exhortant à s’imprégner de toutes les informations sur les symptômes de l’épidémie Ebola. A savoir la fièvre, les vomissements, les diarrhées et vomissements de sang.
Et le ministre de prévenir également les tradi-praticiens qu’il y a des cas où le sang n’est pas visible. C’est pour cela qu’elle a déclaré que «nous sommes en train de discuter avec l’OMS sur la définition des cas ».
Source : Dakar Actu, 1er septembre 2014,
http://www.dakaractu.com/Deces-d-un-guerisseur-en-Guinee-Eva-Marie-Coll-Seck-met-en-garde-les-tradi-praticiens-senegalais_a74117.html