samedi 4 octobre 2014

Poitiers - Un pôle de méditation animé par le père Gourrier


A la demande de l'archevêque de Poitiers, le père Patrice Gourrier a créé à Saint-Benoît, un pôle de méditation ouvert aux laïcs et aux croyants.
La salle ou croyants et laïcs seront accueillis par le père Gourrier qui organise également les lundis de méditation de 12h45 à 13h15, à l'église Saint-Porchaire de Poitiers.
Le père Patrice Gourrier, prêtre et psychologue clinicien s'est vu confier par l'archevêque de Poitiers, Mgr Pascal Wintzer, la création d'un pôle de méditation à l'écoute des nouvelles attentes religieuses. Ce centre a récemment ouvert ses portes à l'abbaye Sainte-Croix, à Saint-Benoît, dans trois pièces louées aux soeurs du monastère. Une salle à manger, un bureau qui fait également office de vestiaires et de cuisine et la salle de méditation. La sobriété y est totalement assumée. Les objets sont rares dans cette pièce aux murs clairs. Des tapis, une petite estrade, des bancs de méditation, quelques chaises, une cloche au sol et une petite statue dans un coin de la pièce, c'est tout... « Pour que l'esprit soit moins sollicité », note encore celui qui fut pendant quatorze ans, le curé de la paroisse Saint-Porchaire à Poitiers.
Répondre aux nouvelles attentes religieuses
Les activités de ce pôle s'articulent autour de deux axes. « Il y a l'axe thérapeutique, totalement laïc. Des sessions de méditation de pleine conscience (*) y sont organisées pour apprendre à gérer pensées et émotions, à faire face à l'anxiété, la dépression, le stress sans traitement médicamenteux.»
Sous forme de sessions de cinq jours, de cycles de huit semaines à raison d'une soirée hebdomadaire ou encore au cours d'une journée - le samedi -, la méditation de pleine conscience peut se pratiquer pas seulement dans cette salle mais à l'extérieur, dans le parc du monastère. « La marche méditative est un moyen de faire travailler ses cinq sens et nos cinq sens sont de véritables interrupteurs de nos pensées. J'entends le chant des oiseaux et mes pensées s'apaisent. »
Le deuxième axe est spirituel. « Aujourd'hui, beaucoup de nos contemporains ont une quête spirituelle. Et l'Église apparaissant trop souvent moraliste, ritualiste, beaucoup vont chercher, par rejet ou par ignorance, le chemin dans les spiritualités orientales. Or, Il faut savoir que la méditation de pleine conscience était déjà inscrite dans la tradition chrétienne. » Le père Gourrier s'appuie sur la spiritualité des Pères du Désert « Ils proposent des voies de méditation qui reposent non seulement sur la respiration mais aussi sur l'assise, le silence et l'apaisement des pensées. ». Des sessions spirituelles de trois jours, des messes méditatives mensuelles « où l'on prend le temps d'expliquer et de vivre les gestes dont on a perdu la signification », des marches spirituelles sont proposées aux croyants.
A noter que ce pôle de méditation poitevin est le second créé dans l'Hexagone. « Nous sommes deux prêtres à avoir été nommés par nos diocèses pour être à l'écoute des nouvelles attentes religieuses. » L'un est à Poitiers, le second à Saint-Etienne.
Source : Centre Presse, 26 septembre 2014,
http://www.centre-presse.fr/article-338326-un-pole-de-meditation-anime-par-le-pere-gourrier.html

Note du CIPPAD : La méditation de Pleine Conscience, contrairement à ce qu’annoncent certains de ses prometteurs, n’a rien de laïque mais provient d’un rapprochement entre la méditation Vipassana d’origine bouddhique et la mouvance New Age. De même, la Pleine Conscience n’est pas non plus anodine. Les liens ci-dessous permettent de se faire une première idée de ce que recouvre cette pratique.