mercredi 5 novembre 2014

Anthroposophie - Un nouveau Brevet Professionnel en agriculture biologique dans le Maine et Loire

Un nouveau Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) agriculture biologique à orientation biodynamie vient de voir le jour au CFPPA de Segré. Une action de formation dont l’ouverture, cette année, s’inscrit dans l’objectif d’offre de formation régionale « Je me qualifie ».
Cette formation démarre début novembre 2014 et s’achèvera en 2016, soit une durée totale de 1200 heures de cours. Alternant formation théorique et pratique sur le terrain (2400 heures de stages chez des agriculteurs), elle s’articule autour de l’enseignement de la méthode d’agriculture biodynamique (basée sur l’impulsion de Rudolf Steiner), et propose les bases solides et élargies en sciences naturelles, agronomie et conduite de cultures, élevage, approche du paysage, transformation des produits fermiers. L’action de formation vise également à acquérir des compétences en communication, comptabilité/gestion, commercialisation, droit du travail.
Une formation professionnalisante, clé de l'insertion
Pour Jean-Philippe Magnen, Vice-président de la Région des Pays de la Loire, président de la commission Emploi, formation professionnelle et métiers de demain qui était présent à l'occasion de ce lancement, « l’accès à une offre de formation qualifiante est une clé vers l’insertion professionnelle. L’offre régionale que nous développons intègre pleinement cette dimension à travers l’objectif « Je me qualifie ». Ce BPREA agriculture biologique orientation biodynamique permet aux stagiaires d’acquérir les compétences et l’expérience nécessaires et il offre un accompagnement à la préparation du projet professionnel. Cette formation s’inscrit aussi dans la politique régionale de transition du modèle agricole.»
Cette formation s’adresse à toute personne souhaitant s’installer ou travailler comme ouvrier agricole sur un domaine en biodynamie. Le coût de la session, pour 16 stagiaires (hors rémunérations), s’élève pour les 2 ans à 240 470 € cofinancé par la Région et le Fond Social Européen (FSE) à hauteur de 50%.
Un secteur pourvoyeur d'emplois
Le secteur de l’agriculture biologique est pourvoyeur d’emplois : 90% des diplômés travaillent en effet dans l’agriculture biologique ou biodynamique, soit comme responsable d’un domaine, soit comme ouvrier agricole.
 Les objectifs de ce BPREA sont dès lors multiples :
- Acquérir la capacité professionnelle agricole pour l’installation.
- Acquérir l’aptitude et la capacité professionnelle d’être agriculteur en biodynamie.
- Développer une méthode de connaissance du vivant.
- Acquérir le savoir et savoir-faire d’une agriculture à l’écoute de son environnement, tant terrestre que cosmique [...]
Source : Extrait de Saumur-Kiosque, 5 novembre 2014,
http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=21691

Agriculture Bio : une formation orientée biodynamie

La première formation en agriculture biologique à orientation biodynamie a été lancée, hier, au centre de formation professionnelle pour adultes de Segré (Maine-et-Loire), Elle prépare au brevet professionnel de responsable d'exploitation agricole. La formation s'adresse à toute personne souhaitant s'installer ou travailler comme ouvrier agricole sur un domaine en biodynamie. Alternant théorie et pratique sur le terrain (2 400 heures de stages chez des agriculteurs), « elle s'inscrit aussi dans la politique régionale de transition du modèle agricole », précise Jean-Philippe Magnen, vice-président à l'emploi, à la formation et aux métiers de demain. Cofinancée par le Fond social européen (FSE) à hauteur de 50 %, elle dure deux ans et accueille seize stagiaires.

Source : Ouest-France, 5 novembre 2014

Note du CIPPAD : en mars dernier le CIPPAD s’était étonné de voir la Région Pays de la Loire et le Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt apporter leurs soutiens à cette formation. Aujourd’hui nous apprenons que le Fond social européen y contribue également.

Il n’est pas inintéressant de rappeler que la Biodynamie ne repose sur aucun fait établi, mais sur les croyances ésotériques de l’anthroposophe Rudolph Steiner. La seule lecture de certains objectifs à acquérir dans la formation proposée déjà peut surprendre : qu’est une agriculture à l’écoute de son environnement cosmique ?


Ne faut-il pas s’indigner, et a fortiori en période crise économique, de voir des financements publics soutenir ce mouvement, et ce avec l’appui d’un élu, Vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire ?

A consulter également :