vendredi 21 novembre 2014

Athéisme – Journalisme Allah Con

Charlie est un journal athée. En Algérie, nos « confrères » du quotidien arabophone Echourouk pourraient jouer à l'infini à « où est Charlie? ». Dans
sa livraison du 13 novembre, le tabloïd créé en 1991 mène une cabale sans précédent contre les non-croyants algériens dans
un dossier intitulé « L’athéisme rampe sur l'Algérie ». Pour les deux auteurs de l'article, Wahiba Slimani et Belqassem Hawwam, les athées seraient les auteurs des pires crimes et assassinats en Algérie, puisque quinze d'entre eux seraient passés devant la justice depuis le début 2014 seulement.
Pour rappel, la plupart des affaires dites d'athées en Algérie concernent les non- jeûneurs du ramadan, un simple crime
de casse-croûte donc. Pis encore, pour Echourouk, la récente « recrudescence »
de l'athéisme serait même responsable de la « nudité » et de la corruption. N'importe quel Algérien croisé dans la rue pourrait affirmer que les deux « fléaux » sont immémoriaux sur la terre d'Abdelkader, comme ailleurs sur le Globe. C'est un authentique appel à la haine contre les libres-penseurs algériens, mené par l'un des quotidiens les plus lus. Heureusement, cette presse qui sème le terrorisme intellectuel est dénoncée par des médias plus professionnels, comme le site Algérie Focus, ou même les internautes sur les réseaux sociaux. Echourouk n'a pas précisé si le fait que le pays soit gouverné par un mort serait également un méfait de l'athéisme.
Zineb El Rhazoui

Source : Charlie Hebdo, 20 novembre 2014