dimanche 30 novembre 2014

Crudivorisme - Thierry Casasnovas, le gourou du « tout cru », vous attend tranquille sur YouTube

Par Thibaut Schepman
Le YouTubeur Thierry Casasnovas prétend guérir le cancer grâce aux fruits et légumes crus et surfe sur nos peurs alimentaires. La Miviludes, qui guette les dérives sectaires, se contente pour l’instant de le surveiller.
D’ordinaire, ces gens-là parviennent jusqu’à vous grâce au bouche-à-oreille ou à d’étranges prospectus. Thierry Casasnovas, lui, surgit à droite de votre écran, au milieu des vidéos recommandées par YouTube.
Regardez quelques reportages sur l’alimentation bio, la permaculture ou la crise écologique, et l’algorithme de YouTube vous proposera très vite de visionner ensuite l’une des centaines de vidéos où, face caméra, Thierry Casasnovas vous prodigue en vous tutoyant ses conseils de « régénération » à base de fruits et légumes crus.
Il faudrait des jours entiers pour regarder l’ensemble de sa production, qui totalise depuis 2010 pas moins de 8 millions de vues.
Nous avons regardé plusieurs dizaines de ses longs monologues, qui durent souvent plus d’une heure. Voici, en résumé, les cinq points clés de sa pensée :
notre mode de vie et notre alimentation sont la cause de toutes les maladies, du cancer à la sclérose en plaque en passant par l’obésité et la dépression ; toutes les maladies sont en fait les différents symptômes d’un seul et même mal : l’excès de produits acides et de toxines dans notre corps ;
seuls les fruits et légumes crus peuvent « détoxiner » et « alcaliniser » notre organisme ;
pour assimiler les fruits et légumes crus, le mieux est de les réduire en jus ;
pour comprendre comment bien manger, mieux vaut se payer un stage chez Thierry Casasnovas. Pour extraire ces jus, mieux vaut acheter via le site Vivrecru une machine qui coûte environ 300 euros. Pour rester en forme, mieux vaut acheter les trampolines, l’eau de mer ou encore les mélanges d’herbes médicinales recommandés par l’apôtre du cru. On peut aussi faire un don via Paypal à Thierry ou encore à son association : Regenere.
Ces conseils séduisent de très nombreux internautes. On lit beaucoup commentaires élogieux sous ses vidéos – certaines dépassent les 100 000 vues – et sur sa page Facebook. On y trouve aussi de nombreux appels à l’aide et des témoignages de personnes disant se sentir mieux grâce aux conseils de Thierry Casasnovas. En cherchant bien, on peut aussi lire les témoignages honteux de ceux qui ont suivi les conseils du youtubeur et ont abandonné ce régime après des problèmes familiaux ou de santé. Notamment celui d’Elodie qui sur son blog partage la vidéo de son échange téléphonique avec Thierry et dénonce « une réelle loi du silence dans ces mouvements alimentaires dogmatiques ». Elle explique :
« Si vous avez le malheur de ne pas faire partie des “grands gagnants”, vous êtes montré(e) du doigts, jugé(e) et surtout discrédité(e)... comme si vous étiez un/une pestiféré(e).
Du coup nombreux sont ceux qui disparaissent “sans bruit” des mouvements, des associations, des forums... sous couvert de honte et qui n’ont plus que leurs yeux pour pleurer... et des années pour s’en remettre psychologiquement et physiquement ! »
Bibliothèque ésotérique
D’où tire-il ces préceptes considérés comme fumeux par les nombreux spécialistes de la nutrition que nous avons contactés (voir encadrés) ? Dans l’une de ses vidéos, on peut voir que sa bibliothèque est pleine de livres ésotériques et de publications proches de la théorie hygiéniste d’Herbert Shelton.
Nous n’en saurons pas plus : le gourou du cru n’a pas accepté de nous répondre. D’abord, il s’est dit intéressé par l’idée de nous parler, mais confiait se méfier des « simplifications » des journalistes après de « mauvaises expériences ». Il nous a demandé deux jours de réflexion. Puis Sophie, son assistante de direction, nous a assuré qu’il était débordé jusqu’en 2015.
Une assistante de direction ? Rémunérée comment ? « Il suffit d’écouter plus précisément une des vidéos de janvier dernier pour y trouver toutes les réponses », s’est-elle contenté de nous écrire par mail. Nous n’avons pas jamais trouvé cette vidéo et Sophie a cessé de nous répondre.
Les dollars de YouTube
Ce qui est sûr, c’est qu’une part des revenus du YouTubeur du cru provient des dons qui lui sont versés via PayPal, en toute opacité donc. Mais ce n’est pas tout, loin de là.
Dans une interview donnée en juillet dernier à 20 Minutes, il expliquait tirer également une commission sur les ventes des nombreux produits dont il fait la promotion : les fameux extracteurs de jus, l’eau de mer et les trampolines.
Pour booster ces ventes, il a d’ailleurs développé un système de parrainage : vous pouvez avancer l’argent aux personnes qui ne peuvent se permettre de verser d’un coup 300 euros pour un extracteur à jus.
Le succès de ses vidéos sur YouTube lui attire probablement une jolie petite rente, puisque la plateforme partage ses revenus publicitaires avec ses YouTubeurs les plus populaires. D’après le site de statistiques Statsheep, il pourrait avoir gagné jusqu’à 21 000 dollars (16 870 euros) grâce à cette activité depuis la création de sa chaîne. Au rythme actuel des visites sur ses vidéos, toujours selon Statsheep, il pourrait gagner jusqu’à 1 700 dollars (1 370 euros) par mois.
Des méthodes clairement sectaires
Pour vous convaincre d’acheter ses produits et de regarder ses vidéos, Thierry Casasnovas mise sur la peur. Il surfe sur les légitimes inquiétudes alimentaires du moment autour de la viande, du gluten, des additifs et des pesticides. D’une voix très calme, il aime lancer pêle-mêle de nombreux termes techniques qui donnent l’impression d’un très grand savoir scientifique.
Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:
Source : Rue89, 26 novembre 2014,
http://rue89.nouvelobs.com/2014/11/26/thierry-casasnovas-gourou-tout-cru-attend-tranquille-youtube-256224

A lire également :