samedi 22 novembre 2014

Démystification - " La magie, de la manipulation du cerveau "

Trois spectacles de “!magie nouvelle” sont proposés à Vendôme. Entretien avec Thierry Collet, “!mentaliste”, dont les spectacles éveillent le regard.
Le spectacle « Qui vive » est décrit comme du mentalisme, est-ce comme dans les séries télé?
« Le mentalisme, c'est un genre de prestidigitation: on donne l'impression, je dis bien on "donne l'impression" de lire dans les pensées des gens. Les séries télé en ont fait une espèce de discipline dominée par la psychologie. Je doute d'une telle prévisibilité du cerveau humain. Ce qui est effrayant, c'est que les gens croient beaucoup au déterminisme. Du coup, ils adhèrent aux thèses psychologiques un peu tirées par les cheveux. »
« Qui Vive », ce n'est pas « Le Mentaliste » ou « Lie to me »?
« Le spectacle est plus critique. On met les gens en situation de se poser des questions: pourquoi je crois en ça, pourquoi je ne vois pas la même chose que mon voisin? En fait, la magie n'est pas affaire de croyance ou de don, c'est de la manipulation du cerveau. En connaissant les processus, on est capable de les manipuler et de produire des effets de magie. »
Votre spectacle est-il un cours de magie?
« C'est l'étape juste avant. L'artiste n'a pas à être un pédagogue, mais c'est quelqu'un qui doit troubler. C'est à partir de ce trouble que les gens se posent des questions. Ils s'interrogent sur leurs propres failles cognitives, c'est très humain.
Menez-vous une action politique?

« C'est un choix que de poser aujourd'hui la question du croire et du savoir: pourquoi on fait confiance à des autorités morales, quels sont les outils de communication qui permettent de faire croire... Le spectacle "Vrai-faux", c'est cette petite forme où les gens sont très près du magicien et où ensuite le débat est ouvert "vrai ou faux?", on se rend compte que ça dépend des perceptions, que tout n'est pas binaire, que les choses sont plus nuancées. »
Où retrouve-t-on ces techniques?
« J'emploie des outils qui sont utilisés par des communicants aujourd'hui. Par exemple, Colin Powell en 2003 à l'ONU, il est convaincu que les USA doivent déclarer la guerre à l'Irak, donc ils vont inventer cette histoire selon laquelle l'Irak fabrique des armes de destruction massive. Il avoue quelques années après qu'il savait que ce n'était pas vrai. Mais il va à l'ONU, il brandit aux télévisions du monde entier une fiole censée contenir de l'anthrax irakien. Il emploie des outils dont on parle dans "Qui Vive" de détournement d'attention, de fabrication de croyances. Ce sont des spectacles qui nous ramènent à des problématiques très actuelles. »
Programmes « Magiques! »: « Qui Vive », le 21 à 21 heures, 3 à 20€ au Minotaure de Vendôme, « Vrai-faux », dimanche à 17 heures, salle des associations de Saint-Ouen et lundi 24 novembre à 20!h!30, salle des associations de Faye, 2 à 10!€. « Les Limbes », Etienne Saglio, mardi 25, 21 heures, 3 à 20 euros.
Propos recueillis par Aziliz Le Berre
Source : La Nouvelle République, 21 novembre 2014,
http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Loisirs/Concerts-spectacles/n/Contenus/Articles/2014/11/21/La-magie-de-la-manipulation-du
-cerveau-2125498

Note du CIPPAD : une démarche à soutenir. Le site de Thierry Collet : Le Phalène