mardi 18 novembre 2014

La Bernerie-en-Retz : Les Amis de Bruno Gröning – le remake

Le 30 novembre, d’après le calendrier des marées c’est mortes-eaux. Ça ne bougera pas beaucoup à La Bernerie-en-Retz, charmante station balnéaire de l’Atlantique adossée à Pornic. Les pêcheurs à pieds ne seront sans doute pas au rendez-vous. 

On espère que le Cinéma Jeanne d’Arc, à une encablure au dessus de la plage, ne fera pas non plus beaucoup d’entrées ce dimanche soir. C’est pas que l’on ait quelque chose après le Jeanne d’Arc, mais allez refiler sa salle aux Amis de Bruno Gröning pour qu’il fassent leur habituel cinéma, c’est sans doute pas bien.

Le pitch du film ?

« A l’époque où nous cherchons à préserver ou recouvrer la santé en utilisant différents recours, il existe aussi un chemin que maintenant beaucoup empruntent en s’approchant de leur vraie nature. Ce chemin est la voie spirituelle tracée à travers l’enseignement de Bruno Gröning. Il permet de redécouvrir la possibilité qui s’offre à chacun d’aller mieux, voire dans de nombreux cas, de guérir de maladies réputées incurables. De plus en plus de témoignages de guérison affluent pour démontrer que le savoir simple et pourtant fondamental dont il est question, et sa mise en pratique sont accessibles à tous. »

C’est pas top non plus.

Comme chaque année à pareille époque, la caravane de Bruno Gröning passe en Pays-de-la-Loire, La Bernerie le 30, la banlieue de Nantes quelques jours plus tard.

Mais qui est l’auteur ?

Bruno Gröning, ou Groening, c’est selon votre approche de la langue, est un guérisseur allemand qui découvrit sa vocation au lendemain de la deuxième guerre mondiale. Convaincu de la possibilité de guérisons par la spiritualité, il se voyait comme envoyé de Dieu.

Cela sera dramatique pour Ruth Kuhfuss, âgée de 17 ans et atteinte de tuberculose. Le spirituel ne sera pas au rendez-vous et elle en décédera, prise en charge trop tardivement par la médecine.

Bruno Gröning fut poursuivi en justice et condamné à une amende de 5 000 Deutsch Mark et une peine de 8 mois de prison avec sursis.

Il n’avait pas vraiment la baraka puisqu’il décèdera peu après d’un cancer de l’estomac, et son procès en appel ne pourra avoir lieu.

A la fin des années 70, sa collaboratrice Grete Häusler relance l’activité créant  Le Cercle des amis de Bruno Groening, connue au Québec aussi sous le nom du Cercle d’Aide à la Vie.

Le rapport de la Commission d'enquête sur les sectes et les psycho-groupes réalisé en 1998 par le Bundestag allemand met en garde contre la  pratique développée par le guérisseur et les groupes qui s’en réclament.

Les autorités autrichiennes, belges et françaises prendront rapidement des positions similaires.

Vivement l’été !

Source : CIPPAD, 18 novembre 2014,
http://www.cippad.com/2014/11/la-bernerie-en-retz-les-amis-de-bruno.html

Sur le même sujet :